C'est l’un des objectifs du Royaume-Uni qui tente de basculer vers une généralisation des moyens totalement électriques d’ici quelques années. Le 22 novembre 2021, le gouvernement britannique a annoncé l’obligation de la construction de bornes de recharges aux abords de nouveaux logements ou bâtiments.

De nouvelles mesures pour encourager la population à transiter vers les véhicules électriques

Avec ces nouvelles mesures, le Royaume-Uni espère que la population se tournera vers les véhicules électriques. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré que « cette nouvelle réglementation exigera que les nouvelles maisons et bâtiments aient des bornes de recharge pour véhicules électriques, ce qui correspondra à l’installation de 145 000 points de recharge supplémentaires chaque année. »

Par le passé, le pays a soutenu la construction et la mise en place de plus de 250 000 bornes de recharge sur tout le territoire. Avec l’annonce de ces nouvelles règles, ce chiffre pourrait donc doubler au bout des deux premières années. Le Royaume-Uni a déjà annoncé sa volonté d’investir 500 millions de livres sterling, soit environ 600 millions d'euros, pour la construction d’infrastructures de recharge pour voitures électriques.

Bornes de recharge

Si plus de 250 000 bornes de recharge similaires à celle-ci sont disposées un peu partout au Royaume-Uni, le gouvernement espère la construction de 145 000 nouvelles bornes en une année. Photographie : Stivabc / Pixabay.

Dans un communiqué, le gouvernement britannique précise qu’il sera tout à fait possible pour la population « d’acheter ou de louer de nouveaux logements ou de nouveaux locaux tout en garantissant le fait que des bornes de recharges sont disponibles. » Le gouvernement ajoute aussi que ces installations seront aussi accessibles devant les nouveaux magasins ainsi que sur les nouveaux lieux de travail.

Un pays en pleine mutation dans le domaine des véhicules autonomes et électriques

Le Royaume-Uni est penché sur le sujet des transports depuis plusieurs années. En 2017, elle prévoyait l’autorisation des voitures autonomes d’ici 2021. À juste titre puisqu’en avril, le gouvernement annonçait la création prochaine d’une réglementation sur l’utilisation des véhicules autonomes. Pour ce qui est des voitures électriques, le pays souhaite interdire la vente des véhicules utilisant du carburant fossile d’ici 2030.

Concernant la prochaine loi sur les bornes de recharge, le parti travailliste (le Labour) qui constitue l’opposition pense que ces actions n’apporteront aucun changement significatif à la situation actuelle. Selon le parti, le sud-est de l’Angleterre incluant Londres compte beaucoup plus de bornes de recharge que le reste du Royaume-Uni qui est pourtant plus vaste. Le Labour a également ajouté qu’aucune disposition n’a pour l’instant été prise pour rendre les voitures électriques plus accessibles aux familles avec des revenus plus modestes.

À l’heure actuelle, aucun détail concernant les spécifications demandées pour les points de recharge ainsi que leur puissance n’a été communiqué.