Le fabricant d’équipement de télécommunications Ericsson a annoncé le 22 novembre un accord pour racheter Vonage, entreprise de cloud computing pour 5,5 milliards d'euros. Il s’agit de l’une des opérations les plus importantes pour Ericsson depuis de nombreuses années. Son dernier rachat remonte à 2020, pour 980 millions d'euros, il s’agit de Cradlepoint, spécialiste des réseaux sans fil.

Une opération cohérente

En quelques chiffres Vonage, c’est un chiffre d’affaires de 1,24 milliard d'euros sur un an, de septembre 2020 à septembre 2021, une marge sur bénéfice de 14%, 96 millions d'euros de trésorerie et une plateforme de communication desservant 120 000 clients et plus d’un million de développeurs dans le monde.

Borje Ekholm, PDG d’Ericsson depuis 2017 a déclaré que « le cœur de notre stratégie consiste à construire des réseaux mobiles de premier plan grâce à notre leadership technologique. […] L'acquisition de Vonage est la prochaine étape dans la réalisation de cette priorité stratégique ».

Selon Reuters, cette opération signe une nouvelle phase dans la vie de l’entreprise suédoise. À son arrivée en 2017, Borje Ekholm, PDG de l’entreprise s’est focalisé sur une restructuration et un recentrage des activités d’Ericsson. Elle a tenté de se lancer dans le multimédia, sans parvenir à intégrer correctement ses rachats. Vonage semble plus cohérent avec l’activité historique d’Ericsson.

Vonage, filière d’Ericsson en 2022

L’entreprise américaine deviendra une filiale d’Ericsson tout en conservant sa marque. Ericsson doit financer l’opération grâce à sa trésorerie. Ses responsables s’attendent à une augmentation du bénéfice par action à partir de 2024.

L’accord de fusion a déjà été « approuvé à l’unanimité par le conseil d’administration de Vonage » fait savoir Ericsson. La transaction devrait aboutir au premier semestre 2022, sous réserve de l’approbation des actionnaires de Vonage et des autorités de réglementation.