Après une année 2020 marquée par un incendie sur ses serveurs et une entrée en bourse réussie, OVHcloud vient de présenter pour la première fois ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l'année 2021. Des chiffres plutôt bons, si l’on exclut les effets de l’incendie de Strasbourg…

OVHcloud a présenté le 16 novembre 2021 son premier bilan financier (pour la période close le 31 août 2021) depuis son entrée en bourse. Des résultats conformes à la fourchette haute de ses objectifs, si on exclut les impacts liés à l’incendie qui a touché plusieurs serveurs d’OVH en mars dernier.

Son chiffre d'affaires a atteint 663 millions d'euros en 2021, en hausse de 5% par rapport à 2020 et de 12% en données comparables « à taux de change et périmètre constant et excluant les impacts directs liés à l’incident de Strasbourg ». Toutefois OVHcloud a enregistré une perte nette de 32 millions d’euros contre 11 millions d’euros un an plus tôt. Une perte due en grande partie à l’incendie qui a détruit l’un de ses 4 centres de données et endommagé un second, mais aussi à des frais exceptionnels avec son introduction en bourse.

Le chiffre d'affaires a été porté à plus de la moitié par sa partie cloud privé (398 millions d’euros, en hausse de 11%). L’activité, qui a été la plus impactée par l’incendie, a toutefois bénéficié d’une très faible perte de clients suite à cet accident. Le mérite en revient aux investissements réalisés par l’entreprise en marketing et sur le développement de ses équipes commerciales. Elle a également pu profiter d’une hausse globale de la part de ses clients et du fort besoin de digitalisation des petites et moyennes entreprises.

Le segment cloud public est en croissance de 23% à 94 millions d’euros, porté par une forte progression du chiffre d'affaires moyen par client actif et l'acquisition nette de clients « reflétant les dynamiques actuelles du marché ». Le segment Web Cloud et autre a quant à lui augmenté de 8% à 171 millions d’euros grâce à un effort marketing digital soutenu de l'entreprise roubaisienne.

La société semble bien partie pour s’ériger comme une alternative de confiance face aux géants américains et continuer sur sa croissance l’année prochaine. « La société est désormais positionnée au mieux pour atteindre ses ambitions pour l’exercice 2022 et enregistrer une croissance soutenue et continue tout en déployant une feuille de route ambitieuse, de manière durable », a expliqué Michel Paulin, directeur général d’OVHcloud. En 2022, l'entreprise s'attend à une croissance de son chiffre d'affaires de + 10% à 15% grâce à une évolution de son mix d’activités, son expansion internationale et l’évolution du marché vers les clouds hybrides et multiples. L'entreprise met l'accent sur la souveraineté des données.

Toutefois la société fait encore figure de petit poucet face aux Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud. Le chemin à parcourir pour arriver à leur cheville est encore long et parsemé d'embûches. OVHcloud est notamment confronté à une action de groupe lancée par plusieurs de ses clients touchés par l’incendie et doit faire face à une compétition de plus en plus accrue sur le marché du "cloud souverain" avec des partenariats d’envergure comme ceux passés entre Thales et Google et Orange et Microsoft.