Grammarly, une start-up dont le logiciel met en évidence les problèmes d'écriture, a levé mercredi 200 millions de dollars de financement, portant désormais sa valorisation à 13 milliards de dollars. La société prévoit d'utiliser cet investissement pour accélérer l'innovation produit et la croissance de l'équipe.

La société californienne Grammarly, un assistant d'écriture numérique qui aide les gens à communiquer clairement et efficacement, a annoncé avoir levé plus de 200 millions de dollars (environ 176,5 millions d'euros) lors d'un nouveau tour de table. Des investisseurs tels que Baillie Gifford, General Catalyst et BlackRock ont participé à ce tour de table, portant la valorisation de Grammarly à 13 milliards de dollars. Peter Singlehurst, responsable des sociétés privées chez Baillie Gifford, a déclaré à ce sujet. « Nous sommes ravis de nous associer à l'équipe de Grammarly pour démocratiser la communication efficace. Avec la numérisation du monde, les gens communiquent plus que jamais, mais cela n'a jamais été aussi difficile. Grammarly est l'une des rares entreprises au monde à se consacrer à la résolution de ce problème. Ce qui nous a séduits, c'est la vision de l'entreprise et la capacité de l'équipe à faire avancer le produit pour aider plus de gens dans plus de situations à mieux communiquer. L'approche ambitieuse et à long terme de Grammarly correspond également à notre approche de l'investissement. Nous nous réjouissons des nombreuses années de partenariat avec Grammarly ».

Grammarly a été fondé en 2009 avec la mission de fournir un service multiplateforme permettant d’améliorer les communications entre chaque individu. La solution développée par la startup (qui fonctionne avec plus de 500 000 applications, dont Microsoft Word, divers navigateurs web, des applications de messagerie et des réseaux sociaux), repose sur une intelligence artificielle avancée pour détecter automatiquement les fautes d'orthographe, les erreurs grammaticales et les mots inutiles dans sa version gratuite. Une version premium est également proposée pour fournir d'autres types de recommandations comme la réécriture des phrases, le choix des mots ou l'ajustement du ton, ainsi que la détection du plagiat, et une version plus orientée pour les entreprises, aide les employés à respecter les guides de style et à adopter un langage de marque commun. Elle est utilisée chaque jour par environ 30 millions de personnes et 300 000 équipes.

Exemple d'une recommandation Grammarly sur Slack.

Exemple d'une recommandation Grammarly sur Slack. Image : Grammarly

Boosté par la pandémie, la société a connu de 250% du nombre d’entreprises ayant souscrit à son offre Business cette année. Avec cette nouvelle injection de capital, la startup compte investir massivement sa technologie d’intelligence artificielle, faire grossir ses équipes et rendre sa solution compatible avec toujours plus de logiciels pour la rendre omniprésente. Elle a ainsi déjà commencé à élargir son offre de produits avec le lancement de Grammarly pour Mac et Windows en début de semaine lui permettant d’être utilisée sur des applications telles que Microsoft Office, Slack ou Jira. En parallèle, elle annonce le lancement d’un SDK « Grammarly for Developers » permettant aux développeurs tiers d’intégrer la fonctionnalité d'édition de texte de Grammarly dans n'importe quelle application Web avec quelques lignes de codes.