Après General Motors, c'est au tour de l'allemand BMW de se rapprocher de l'américain Qualcomm. Le constructeur automobile a donc décidé de se tourner vers les technologies développées par l'entreprise basée à San Diego et plus précisément vers la nouvelle plateforme Snapdragon Ride, afin de développer une nouvelle génération de systèmes avancés d'aide à la conduite (Advanced driver-assistance systems ou ADAS).

« Le début d'une nouvelle ère dans l'automobile » selon Qualcomm

Dans le communiqué de presse diffusé à l'occasion, Nicolai Martin, SVP Driving Experience chez BMW Group, explique que : « si BMW a choisi Qualcomm comme partenaire technologique, c'est en grande partie pour son expertise reconnue en matière de calcul, de connectivité, de vision par ordinateur, de semi-conducteurs avancés et de technologies d'aide à la conduite ». Il précise être impatient de « travailler en relation directe avec Qualcomm pour construire une plateforme ADAS de nouvelle génération ».

Le 16 novembre 2021, le constructeur automobile a annoncé qu'il utiliserait désormais les systèmes Vision Perception, Vision System-on-Chip et ADAS Central Compute System-on-Chip de la plateforme Snapdragon Ride développée par Qualcomm. Un moyen pour BMW d'accélérer sur les technologies de conduite autonome et de se positionner sur un marché de plus en plus convoité. Pour Cristiano Amon, CEO de Qualcomm : « ce partenariat marque le début d'une nouvelle ère dans le domaine de l'automobile, où deux leaders technologiques se sont réunis pour concevoir et développer une nouvelle génération de véhicules ».

BMW veut passer un cap dans le domaine des ADAS

Cette collaboration va notamment permettre à BMW de développer le service Car-2-Cloud. Une technologie qui permet de faire des mises à jour fréquentes sur les véhicules. Sur le même modèle que Tesla, BMW pourra donc rajouter de nouvelles fonctionnalités, faire de l’analyse de données ou encore proposer des services payants aux clients, en temps réel. Les deux entreprises n'ont pas précisé de calendrier pour la commercialisation des systèmes de conduite autonome. Avec ce nouveau partenariat, Qualcomm continue sur sa lancée et termine l'année en beauté.

Pour Nakul Duggal, VP senior et Directeur général de la division automobile chez Qualcomm : « notre objectif a toujours été d'offrir aux constructeurs automobiles une plateforme ouverte et complète qui englobe les semi-conducteurs, les logiciels, les systèmes et les services. Nous sommes honorés d'avoir été choisis par le groupe BMW pour être son partenaire technologique ADAS et nous sommes impatients de développer et de déployer de nouveaux produits ».

Qualcomm s'intéresse de plus en plus au monde de l'automobile. Dans le courant de l'été, l'américain a mis 4,6 milliards de dollars pour s'offrir Veoneer, un fabricant de capteurs et un développeur de systèmes d’aide à la conduite.