Tencent Music Entertainment a publié un communiqué le 9 novembre pour annoncer un partenariat avec Apple Music. Si le texte est vague, il semble qu’il concerne les labels et artistes du programme Music Cloud de la filiale musique du géant chinois.

Le partenariat favorise les artistes chinois émergents

Music Cloud propose aux artistes ne bénéficiant pas du soutien de grandes maisons de disques du soutien. Ils peuvent poster sur la plateforme leurs œuvres, y réunir leurs fans, faire leur promotion, analyser leurs performances d’écoutes et même organiser des concerts virtuels. Ils peuvent dégager des bénéfices et laissent en échange un droit de licence à Tencent sur leurs œuvres.

L’accord semble concerner essentiellement de jeunes d’artistes chinois, moins méconnus. Dans son communiqué, Tencent s’est félicité de faire connaître la musique de l’Empire du Milieu au monde entier via Apple Music, « améliorant encore la découverte mondiale de la musique chinoise et aidant au développement international des musiciens chinois ».

Un précédent partenariat avec Spotify, daté de 2017, n’avait pas été centré à l’époque sur le contenu, c’était un simple échange d’action. TechCrunch précise qu’il y a peu de chance que le partenariat avec Apple Music implique du partage de droits musicaux sous licence à cause d’un prix prohibitif.

Tencent Music sous le regard des autorités chinoises

Tencent n’a pas hésité à dépenser des centaines de millions de dollars auprès des licences musicales exclusives auprès des trois grandes, Universal Music, Warner Music et Sony Music. Depuis, en juillet 2021, l’entreprise a été rattrapée par l’Administration d’État pour la régulation du marché, l’autorité de la concurrence chinoise, pour abus de position dominante.

La filiale de la plus puissante entreprise chinoise a dû abandonner ses licences exclusives pour la musique en ligne avec Sony et Warner et régler 500 000 yuans, un peu moins de 80 000 dollars d’amendes. À la suite de cet événement, l’entreprise a eu l’autorisation de conclure des accords exclusifs avec des artistes indépendants pour une durée de trois ans maximum.

La pression des autorités chinoises subie par Tencent actuellement rend moins probable un partage de contenu exclusif d’Apple Music vers la société chinoise. Seuls des détails supplémentaires sur le partenariat permettront de le déterminer, pour l’instant le secret est de mise, rien ne filtre.