La ville de Séoul veut devenir la première institution publique au monde à pénétrer dans le métavers. Pour cela, elle a dévoilé un plan sur plusieurs années qui se fera en trois étapes.

Séoul se voit en ville du futur

Meta, Roblox, Microsoft, Niantic, Qualcomm, Unity, Alibaba… Les grands acteurs de la tech multiplient les annonces pour développer le métavers. Cela semblait néanmoins une affaire d’entreprises privées jusqu’à ce que Séoul dévoile ses plans pour le déploiement de son propre métavers à l’échelle de la ville.

La capitale coréenne devient ainsi la première entité publique au monde à vouloir développer l’Internet du futur. Dans le cadre du Seoul Vision 2030 pensé par le maire Oh Se-hoon, qui vise à faire de Séoul une ville « émotionnelle », le gouvernement municipal a dévoilé Seoul Metaverse. Ses usages incluent sept secteurs clés de la ville : l’économie, l’éducation, la culture, le tourisme, la communication, le développement urbain, l’administration et les infrastructures.

Des gens marchent dans la rue à Séoul.

Les habitants de Séoul pourront se rendre à la mairie grâce à la réalité virtuelle. Photographie : Ori Song / Unsplash

De nombreux usages, mais également des questions de sécurité

Le déploiement du métavers séoulite se fera donc en trois étapes qui débuteront dès ce nouvel an, lorsqu’une cérémonie virtuelle sera tenue pour les douze coups de minuit. D’ailleurs, la capitale coréenne souhaite que les grands événements soient également organisés dans le métavers, ce sera notamment le cas du festival des lanternes qui pourra ainsi être visionné par des gens dans le monde entier.

Après le nouvel an, les autorités de la ville vont progressivement insérer des installations et des services de soutien de diverses entreprises, y compris le bureau du maire virtuel, le Seoul FinTech Lab, Invest Seoul et Seoul Campus Town, sur sa plateforme métaverse.

Dès 2023, le gouvernement ouvrira le Metaverse 120 Center (nom provisoire), « un centre de service public virtuel » où les « fonctionnaires avatars du métavers offriront des consultations et un service public pratique, qui n'était disponible que dans le centre de service public de l'hôtel de ville de Séoul », peut-on lire dans un communiqué. Autrement dit, les habitants de la capitale pourront obtenir des rendez-vous virtuels avec le personnel de la mairie sans avoir à se déplacer. Par ailleurs, les endroits touristiques emblématiques de la ville pourront être visités de manière virtuelle, tandis que les sites historiques détruits seront reproduits dans le métavers.

Il est évident que le métavers aura un rôle primordial à jouer dans les villes intelligentes du futur. Néanmoins, son déploiement à une telle échelle soulève d’importantes questions de sécurité auxquelles les autorités devront obligatoirement être préparées.