En rachetant Weta Digital pour 1,6 milliard de dollars, Unity vient de signer la plus grande acquisition de son histoire. La fusion de ces deux entreprises promet la création de contenus extraordinaires avec un objectif précis en ligne de mire : le développement du métavers.

L’un des plus gros noms dans le domaine des effets spéciaux

Si le moteur de jeu Unity n’est plus à présenter, il en est de même pour Weta Digital, bien qu’il y a fort à parier que de nombreuses personnes ignorent ce nom. Pourtant, l’entreprise est à l’origine des effets spéciaux de certaines des plus grands succès de l’histoire du cinéma, notamment de Gollum dans le Seigneur des Anneaux, mais également d’Avatar ou encore des plus récents métrages de la saga La Planète des Singes.

Créé par Peter Jackson en 1993, Weta est désormais l’un des deux plus gros studios spécialisés dans les effets spéciaux au monde, et excelle notamment dans la capture de mouvement, qui consiste à reproduire de manière ultra réaliste les mouvements et les expressions du visage d’une personne pour les retranscrire de manière numérique.

Ainsi, Unity a fait l’acquisition de l’ensemble des outils de Weta destinés à cette technique mais également à d’autres spécificités, tandis que le studio d’effets spéciaux rebaptisé Weta FX reste, lui, indépendant. Au total, deux-cent-soixante-quinze employés de Weta Digital vont rejoindre les équipes de Unity ; elles continueront toutefois d’exercer depuis la Nouvelle-Zélande.

Gollum.

Weta Digital a été fondé par Peter Jackson, le réalisateur du Seigneur des Anneaux. Image : New Line Cinema

Aider les développeurs à créer plus facilement du contenu 3D

L’objectif de ce rachat n’est un secret pour personne. Dans une interview accordée à GamesBeat, le PDG de Unity, Marc Whitten, a donc confirmé ce que tout le monde suspectait : « Je crois fermement que, quel que soit le mot que vous voulez utiliser pour le métavers, il va y avoir besoin de plus de contenu 3D. Il y aura besoin d'une augmentation extraordinaire du nombre de personnes capables de construire en 3D. Du point de vue de Unity, nous avons commencé à réfléchir sérieusement à la manière dont nous pourrions construire quelque chose qui démocratise la création de contenu ».

Concrètement, Unity veut permettre aux développeurs d’avoir accès aux outils ultra puissants de Weta Digital pour leur permettre de créer des environnements ultra réalistes où les utilisateurs seront capables d’interagir. Par ailleurs, Whitten salue l’efficacité des outils de Weta qui fonctionnent tous en harmonie sur le cloud, ce qui les rend accessibles très simplement.

« La première chose à laquelle il faut penser concernant ce qu'ils ont construit est qu'ils ont une approche architecturale incroyablement tournée vers l'avenir. Bien qu'il y ait des dizaines d'outils qui accompagnent ce projet, ils ne sont en fait que des éléments d'un seul et même pipeline. Il y a un modèle de données, une rivière de données, et un ensemble d'outils qui ont un impact sur cela, permettant aux individus de voir comment les choses apparaissent à travers plusieurs objets, ou à plusieurs artistes de pouvoir collaborer ensemble et travailler en parallèle et faire des choses étonnantes autour de ce contenu », continue-t-il.

Cinéma, jeux vidéo et métavers

Si cette acquisition laisse envisager d’incroyables avancées dans le domaine notamment du jeu vidéo avec des titres encore plus réalistes, elle suggère également une entrée de Unity dans le secteur du cinéma et des séries télévisées. Pour rappel, sa grande rivale Unreal Engine d’Epic Games a été choisie pour réaliser certains effets de The Mandalorian.

Marc Whitten assure d’ailleurs que le cinéma est un domaine ciblé par ce rachat, mais il met une fois de plus l’accent sur les possibilités que celui-ci offre pour les simulations en temps réel (le métavers, en somme) : « Nous sommes convaincus qu'il est possible de créer un pipeline universel. Un pipeline capable de cibler le rendu hors ligne, la visualisation haut de gamme, mais aussi le temps réel, et de les réunir afin de pouvoir créer le même actif, le même ensemble d'actifs, les mêmes simulations, et de décider s'il s'agit de quelque chose qui apparaîtra au niveau de fidélité le plus élevé possible, ou sur tous les téléphones portables du monde, et tout ce qui se trouve entre les deux. Vous verrez certainement cette évolution vers les jeux en temps réel et d'autres domaines autres que le jeu et le divertissement. Partout où il y a des artistes, nous allons leur donner de grands outils ».

Plus que jamais, les grands noms mondiaux de la technologie multiplient les efforts pour développer leur métavers. C’est aussi le cas de Microsoft ou de Meta, ainsi que de Niantic qui vient de mettre à disposition un kit développeur pour un métavers dans le monde réel. Les initiatives sont nombreuses, et les métavers seront différents selon les entreprises qui les développent. Avec Unity et Weta, l’on peut toutefois s’attendre à des simulations d’une qualité exceptionnelle.