Le 15 novembre, Atos et NVIDIA ont annoncé la création d’un nouveau laboratoire dont la thématique centrale sera l’intelligence artificielle. Du nom d’EXAIL (pour Excellence AI Lab), il réunira des chercheurs des deux entreprises pour travailler autour de sujets liés à la santé, au climat, à la cybersécurité, à la vision par ordinateur et à l'informatique quantique. Après un premier partenariat avec OVHCloud en début d'année, plus tôt cet été, Atos avait annoncé un autre partenariat, en collaboration avec Thalès, afin de créer un géant de la data et de l'IA.

Le supercalculateur BullSequana X sera conçu pour le laboratoire EXAIL

L’ensemble de ces spécialistes seront réunis afin d’accélérer « le progrès des technologies informatiques, de l’éducation et de la recherche en Europe » comme l’indique Atos dans son communiqué. Afin de mener ces recherches, l’entreprise française développera un supercalculateur du nom de BullSequana X.

Il sera équipé du processeur Arm Grace de NVIDIA conçu spécialement pour les calculs liés à l’IA. Le GPU nouvelle génération Ampere Next, la solution BXI Exascale Interconnect d’Atos et la plateforme de mise en réseau Quantum-2 InfiniBand de NVIDIA enrichiront l’architecture de ce supercalculateur.

Ce ne sera pas la première fois qu’Atos bénéficiera des dernières architectures GPU de NVIDIA. En effet, le supercalculateur JUWELS, installé en Allemagne, a été conçu par la société française et a été conçu grâce aux équipements de l’entreprise américaine.

Supercalculateur JUWELS

Le supercalculateur JUWELS a été conçu par Atos avec l'aide de NVIDIA. Photographie : Forschungszentrum Julich (Centre de recherche de Juliers).

Atox et NVIDIA réunissent leurs atouts pour la recherche informatique, médicale et climatique

Ce supercalculateur basé en Allemagne sera justement utilisé pour exécuter de nouveaux modèles permettant d’affiner les projections sur le changement climatique. Avec ces outils, les chercheurs souhaitent prédire l’évolution de phénomènes météorologiques extrêmes comme les vagues de chaleur et de froid, les précipitations extrêmes, ou encore les ouragans. Atos et NVIDIA comptent sur ces travaux afin de mieux comprendre le changement de comportement de ces phénomènes météorologiques dus au réchauffement climatique.

Pour ce qui est de la recherche informatique, les équipes de recherche d’EXAIL veulent développer une plateforme de cybersécurité « Zero Trust ». Il devrait s’appuyer sur le framework d’IA ouvert Morpheus de NVIDIA ainsi que de nouveaux modèles d’IA pour détecter instantanément les nouvelles menaces de cybersécurité. Pour faire progresser la recherche quantique, la Quantum Learning Machine d’Atos, une plateforme de simulation et de développement logiciel quantique exploitera les GPU de NVIDIA.

Pour finir, Atos et NVIDIA souhaitent accélérer le progrès médical grâce au traitement informatique des données génomiques. Le framework Clara développé par NVIDIA et axé sur les soins de santé sera utilisé par les chercheurs, car il offre des performances de calcul intéressantes pour des applications en imagerie médicale, en génomique et en chimie numérique.