En Chine, les géants de l’e-commerce Alibaba et JD.com ont à nouveau battu des records en termes de revenus générés pour le Singles’ Day 2021. Pourtant, cette édition s’annonçait particulière, alors que Pékin serre grandement la vis aux géants technologiques du pays.

Contexte tendu

Depuis un an maintenant, les autorités de l’Empire du Milieu régulent de manière beaucoup plus poussée les big tech, avec notamment de nombreuses mesures destinées à lutter contre les pratiques anticoncurrentielles et la collecte illégale de données personnelles. L’e-commerce est l’un des secteurs le plus ciblé par le gouvernement, Alibaba a ainsi écopé d’une amende record de 2,3 milliards d’euros au début de l’année. Le mot d’ordre de Pékin est clair : « prospérité commune », c’est-à-dire un partage équitable des richesses. Les géants de l’e-commerce sont donc scrutés de près puisque leurs activités engrangent des sommes astronomiques.

À cela est venu s’ajouter une concurrence bien plus accrue des nouveaux acteurs dans le domaine du commerce en ligne, à l’instar de Douyin, l’équivalent chinois de TikTok, ou même de la plateforme Pinduoduo. Résultat, les deux acteurs historiques du secteur, Alibaba et JD.com, ont changé leur fusil d’épaule en plaçant cette édition du Singles’ Day sous le signe de la durabilité et de l’écologie avec, par exemple, un accent mis sur le recyclage.

Shanghai la nuit.

Le Singles' Day est un événement commercial majeur en Chine. Photographie :
Hyunwon Jang / Unsplash

Des résultats faramineux

Ces efforts ne sont visiblement pas restés vains. Malgré les obstacles, Alibaba a généré 84,54 milliards de dollars, soit une hausse de 8,5 % par rapport à l’année dernière, où un record avait déjà été battu. Couplée avec les résultats de JD.com, cette somme atteint les 139,4 milliards de dollars. Les deux plateformes expliquent avoir enregistré de fortes ventes d’appareils électriques, électroniques, de produits pour les animaux de compagnie, de cosmétique et d’autres produits de soins personnels.

Finalement, ce Singles’ Day est une véritable réussite pour les plateformes d’e-commerce, qui signent un résultat impressionnant compte tenu du contexte dans lequel elles se trouvent actuellement dans le pays. Cela démontre également que le pouvoir d’achat des consommateurs chinois semble en bonne santé malgré la situation sanitaire et économique qui touche actuellement le monde.

Pour rappel, le Singles’ Day, ou fête des célibataires, est fêté depuis onze ans par Alibaba, avec de nombreux détaillants qui ont depuis rejoint les festivités qui s’étendent sur plusieurs jours. L’événement a pris tellement d’ampleur au fil des ans qu’il génère plus de revenus que le Black Friday et le Cyber Monday réunis.