Dans le cadre de l’annonce du plan France 2030, Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité pour la France de se doter de solutions numériques de confiance et performantes afin « d’innover sans sacrifier notre souveraineté technologique ». Le gouvernement dévoile une nouvelle phase de sa stratégie pour le développement de l'intelligence artificielle avec un plan de 2 milliards d'euros.

Un plan de 2 milliards d'euros pour permettre à la France de former et d'attirer les meilleurs talents en IA

Dans le cadre d'une conférence de presse qui s'est tenue ce lundi 8 novembre 2021, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal et le secrétaire d’État en charge de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, ont dévoilé le nouveau plan pour le développement de l'IA (intelligence artificielle) en France. Une nouvelle phase de la stratégie nationale qui promet de mobiliser 2 milliards d'euros afin de « donner à la France les moyens de former et d’attirer les meilleurs talents internationaux en IA ».

Le mot d'ordre est donné : pour être compétitive en matière d'intelligence artificielle, la France doit s'entourer des meilleurs talents. C'est un sujet central dans le cadre de cet investissement de 2 milliards d'euros annoncé par le gouvernement. Plus de la moitié de l’effort financier public sera ainsi concentré sur la question des talents. La France veut faire émerger un réseau d’établissements d’excellence et d’envergure mondiale et annonce la mise en place d'un plan de formation massif à l'intelligence artificielle au sein des universités et des grandes écoles.

Selon Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation : « en 4 ans, jamais un Gouvernement ne s’est autant mobilisé en faveur de la formation, de la recherche et de l’innovation pour consolider notre place et continuer à attirer les meilleurs talents. La 2ème phase de la stratégie nationale d’intelligence artificielle que nous annonçons aujourd’hui vient accélérer cette démarche, en cohérence avec les objectifs de France 2030, pour transformer notre potentiel scientifique en véritables succès économiques ».

Faire émerger des champions français en s'appuyant sur les succès scientifiques

L'autre volet de ce plan de 2 milliards d'euros consiste à transformer les succès scientifiques en opportunités économiques. C'est une volonté forte d'Emmanuel Macron depuis sa prise de poste à l'Élysée. Selon le gouvernement, l'idée est de « faire émerger des champions français et européens de l’IA, d’améliorer la compétitivité de nos entreprises par la diffusion des usages concrets des technologies d’intelligence artificielle et de se positionner en pionniers sur les marchés émergents ».

Pour cela, Cédric O et Frédérique Vidal ont détaillé les actions qui seront appliquées au cours des prochaines années. On retrouve notamment un investissement massif dans les nouvelles générations d’IA embarquée, IA responsable et de confiance pour 1,22 milliard d'euros. L’accompagnement de 500 PME et ETI dans l’adoption et l’usage des solutions d’IA d’ici 2025, ou encore une volonté de tripler d'ici à 2025, le nombre de startups spécialisées dans le domaine de l'IA.

Alors que la France se positionne à la 11ème place des pays les plus innovants dans le Global Innovation Index, le secrétaire d’Etat en charge de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, ajoute que : « de manière générale, cette stratégie ambitieuse doit nous permettre de « transformer l’essai » de la première phase et de faire émerger les futurs champions de l’IA ».