Amazon a publié ses résultats pour le troisième trimestre, bien en deçà des prévisions. Que ce soit au niveau de son chiffre d’affaires, de ses bénéfices nets ou bien de ses actions, l’entreprise fondée par Jeff Bezos est loin de son seuil habituel, malgré un bénéfice net dégagé de 3,2 milliards de dollars.

Des résultats pas à la hauteur des espérances

Dès l’annonce de ce résultat, les investisseurs ont montré leur mécontentement. Le géant du commerce en ligne a alors vu ses actions baisser de 4,5 % après la clôture de la bourse américaine, jeudi dernier. À titre de comparaison, l’année dernière, Amazon avait doublé ses profits à hauteur de 5,2 milliards de dollars, poussé par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

Amazon Web Services, la division cloud d’Amazon a rapporté 4,88 milliards de dollars en résultat d’exploitation au troisième trimestre, pour seulement 880 millions de dollars de bénéfice. Malgré cela, avec un chiffre d’affaires net de 16,11 milliards de dollars au troisième trimestre, le taux de croissance du département cloud d’Amazon est meilleur que celui de l’année dernière : 39 % contre 29 %. Il est même supérieur à celui du second trimestre qui était de 37 %.

Une stratégie de recrutement pour répondre aux besoins grandissants de la firme

Pour ce qui est de son chiffre d’affaires global, Amazon plafonne à 110,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 15 % par rapport au trimestre dernier contre 37 % à la même période, il y a un an. Si le résultat est conforme à ses attentes, il ne l’est pas selon les analyses qui prévoyaient plus de 111,6 milliards de dollars. Au lieu d’enregistrer un bénéfice de 8,92 dollars par action, la société a enregistré un bénéfice de 6,12 dollars. Toutefois, la firme précise dans un communiqué qu’elle a « quasiment doublé son réseau d’entrepôts depuis le début de la pandémie ».

La firme tente de recruter à la hauteur de ses besoins. Fin septembre, près de 1,5 million de personnes travaillaient pour Amazon dans le monde, soit 30% de plus qu'il y a un an. La société continue d'embaucher massivement pour satisfaire la demande qui ne faiblit pas, malgré la levée des mesures de confinement dans de nombreux pays.

Quelles prévisions pour le quatrième trimestre ?

Le PDG du groupe, Andy Jassy, évoque le quatrième trimestre et les mesures qu’il souhaite prendre pour relancer l’activité d’Amazon : « nous prévoyons d'encourir plusieurs milliards de dollars de coûts supplémentaires dans notre activité grand public, alors que nous gérons les pénuries de main-d'œuvre, l'augmentation des coûts salariaux, les problèmes de chaîne d'approvisionnement mondiale et l'augmentation des coûts de fret et d'expédition – tout en faisant tout ce qu'il faut pour minimiser l'impact sur les clients et les partenaires de vente pendant la saison des fêtes. »

Pour le quatrième trimestre, Amazon prévoit un chiffre d'affaires net compris entre 130 et 140 milliards de dollars. Son bénéfice d'exploitation devrait se situer entre 0 et 3 milliards de dollars. Andy Jassy précise que ce plan d’action va leur coûter cher à court terme. « Mais c'est la bonne priorité pour nos clients et nos partenaires », conclut-il.