Mastercard a annoncé un partenariat avec Bakkt, société spécialisée dans les cryptomonnaies, ce lundi. Cela doit notamment permettre l’émission de cartes de crédit et de débit « de marque » en monnaie virtuelle. Cet accord, qui ne concerne que les États-Unis, témoigne de l’importance croissante de ce type de monnaie, et du fait que de plus en plus d’entreprises s’y intéressent.

Bakkt est une société de cryptomonnaie qui propose des BaaS, Blockchain As A Service. Il s’agit de services cloud permettant à des organisations et des entreprises d’utiliser une blockchain sans devoir développer ou gérer leurs infrastructures.

Après cette annonce, son action en bourse s’est envolée, la plateforme valant aujourd’hui un peu plus de 1,5 milliard de dollars. Un grand pas en avant pour une entreprise créée en 2018.

Proposer un « accès élargi à l'écosystème des actifs numériques »

Dans un communiqué, Mastercard a expliqué que l’objectif est de permettre à des banques, des commerçants et des fintechs, de pouvoir proposer de nouveaux services dans le domaine des monnaies virtuelles. Des services grâce auxquels « les consommateurs bénéficieront d'un accès élargi à l'écosystème des actifs numériques ». L’entreprise précise que grâce « à la plateforme d'actifs numériques de confiance de Bakkt, les partenaires Mastercard pourront proposer des solutions de cryptomonnaie ».

Parmi les solutions et services dont elle parle, se trouve la possibilité « d'acheter, de vendre et de détenir des actifs numériques », via les portefeuilles fonctionnant par la plate-forme Bakkt. Ces nouveaux services sont notamment possibles grâce à l’émission de cartes de crédit et de débit de cryptomonnaies. Le but est ici de simplifier l’émission et le développement de ce type de carte pour les établissement bancaires.

L’accord prévoit aussi pour les partenaires de Mastercard, la possibilité d’inclure des récompenses en monnaie numérique aux programmes de fidélité. « Cela signifie que les consommateurs peuvent gagner et dépenser des récompenses en cryptomonnaie au lieu des points de fidélité traditionnels ». Des consommateurs qui ont également la possibilité de convertir ces récompenses, acquises grâce à leur fidélité, pour payer leurs achats. Une manière pour Mastercard de permettre un usage concret et simplifié.

Toutefois, une telle carte de crédit n’est pas une nouveauté. Bakkt en propose déjà une en partenariat avec Visa, société rivale de Mastercard. Elle permet aux clients d’utiliser des bitcoins pour effectuer des achats dans les magasins acceptant le paiement par Google Pay et Apple Pay. L’accord de la plateforme avec Mastercard comprend donc plus de services que celui avec Visa permettant ainsi à l’entreprise dirigée par Michael Miebach de se différencier de sa concurrente et de se montrer plus compétitive.

Plusieurs cryptomonnaies dont l'Ethereum et le Bitcoin

Les nouveautés annoncées par Mastercard dans le cadre de son partenariat avec Bakkt ne concernent pas toutes les cryptomonnaies. Aucune liste exhaustive n’a été donnée par les deux entreprises. Photographie : Executium / Unsplash.

Mastercard a déjà déclaré en février qu’elle introduira la cryptomonnaie dans son réseau bancaire au cours de l’année, en donnant la possibilité à ses clients d’effectuer des transactions en actifs numériques (pas tous) sur son réseau.

Mastercard veut démocratiser les cryptomonnaies

L’entreprise présente le partenariat comme sa dernière « initiative pour offrir aux consommateurs des options de fidélité innovantes qui correspondent à leurs points de passion ».

La société avance plusieurs chiffres pour expliquer ses choix. D’après le Mastercard New Payments Index, « 77% des millennials », souhaitent en savoir plus sur les cryptomonnaies, dont 75% affirment qu’ils « l’utiliseraient s'ils la comprenaient mieux ». Des chiffres qui illustrent une réalité : ces monnaies virtuelles gagnent en popularité et se démocratisent. Face à cette tendance, Mastercard souhaite probablement aller vite, car il y a un marché à conquérir.

En témoignent les propos de Nancy Gordon, vice-présidente exécutive Loyalty Rewards & Payments chez Bakkt, « ces nouvelles offres représentent une opportunité unique de satisfaire la demande croissante de flexibilité en matière de crypto, de paiement et de récompenses ». Le communiqué indique également que Mastercard continue de s’engager dans ce domaine par d’autres billets. Il évoque par exemple « l'acquisition de Cipher Trace, des partenariats avec les principaux acteurs de la cryptographie ».

Les cryptomonnaies se développent partout dans le monde, et gagnent en popularité. Cela pousse des entreprises mais aussi des pays à se pencher sur ce type de monnaie. Les MNBC (monnaies numériques de banques centrales) ont par exemple été inspirées de ces monnaies virtuelles.

Cependant, elles ont aussi leurs détracteurs. À commencer, ironiquement, par les pays eux-mêmes, comme la Chine qui a récemment déclaré que toutes les activités qui y sont liées sont illégales. Les régulateurs américains envisagent quant à eux de sévir, alors que la Banque centrale de Cuba a officiellement reconnu les cryptomonnaies. Les choix de géants du paiement comme Mastercard influenceront peut-être les politiques étatiques à l’égard de ces monnaies numériques.