Alors que le dernier smartphone signé Google, le Pixel 6, vient de sortir, la firme de Mountain View a décidé d’améliorer certaines fonctionnalités liées aux appels de son nouveau flagship. À noter qu’il est possible qu’à l’avenir, elles soient étendues aux modèles précédents.

Des fonctions étendues

Il est déjà possible pour les détenteurs d’un smartphone Pixel de savoir si un numéro inconnu les appelant est en fait un spam. Google va désormais étendre cette fonctionnalité : les utilisateurs vont ainsi pouvoir indiquer quels types de commerces les ont appelés afin que les autres sachent à quoi s’attendre lorsque ce même numéro les contacte. Avec cette fonction, Google espère que les entités professionnelles donneront davantage d’informations sur leur identité.

L’entreprise a également décidé d’étendre le très pratique outil Hold For Me en dehors des États-Unis. Celui-ci évite aux utilisateurs de longues minutes d’attente lors d’appels où il faut patienter pour avoir un interlocuteur, c’est en effet le Google Assistant qui s’en charge et le notifie lorsqu’une personne répond finalement au bout du fil. Il sera bientôt disponible au Japon, au Canada et en Australie.

Faciliter les appels

Le Pixel 6 va par ailleurs embarquer une toute nouvelle fonctionnalité baptisée Direct My Calls, et elle devrait grandement plaire aux phobiques administratifs. Lors d’un appel où il faut cliquer sur des numéros pour arriver à l’interlocuteur adéquat, cet outil évite à l’utilisateur de devoir rigoureusement écouter les différentes options, ce qui peut être chronophage et difficile. Ainsi, le Google Assistant va directement retranscrire les messages à l’écrit : une fois les différentes énumérations terminées, il suffira de les lire et de cliquer sur le numéro de son choix.

Direct My Calls fonctionne avec Google Duplex, l’IA qui utilise des modèles avancés de reconnaissance vocale et de compréhension du langage. Introduite en 2018, elle est par exemple capable d’effectuer des réservations à la place de l’utilisateur.

Schéma de Google illustrant les appels téléphoniques.

L'objectif de Google est de « faire gagner du temps et faciliter la mise en relation avec le bon contact au bon moment ». Image : Google

Ne plus attendre au bout du fil pour rien

La firme de Mountain View introduit en outre la fonctionnalité Wait Times, elle aussi très pratique pour contacter des commerces ou des professionnels. « Avant même de passer votre appel à un numéro d'entreprise gratuit, vous verrez les temps d'attente actuels et prévus pour le reste de la semaine. Cela peut vous aider à décider si vous avez le temps d'appeler maintenant ou à planifier vos appels plus tard pour éviter les longues attentes », explique Google dans son billet de blog.

L’entreprise explique que pour obtenir ces données, elle ne les lie pas à des utilisateurs précis, les rendant anonymes. Souffrant d’une image assez trouble concernant la vie privée de ses utilisateurs, Google se veut d’ailleurs rassurante sur ces nouvelles fonctionnalités :

« Toutes les transcriptions audio sont traitées sur votre appareil, ce qui rend les expériences rapides et protège également votre vie privée. Aucun élément audio de l'appel ne sera partagé avec Google, sauf si vous décidez explicitement de le partager pour améliorer les fonctionnalités. Une fois l'expérience terminée, par exemple lorsque vous reprenez un appel alors que Google Assistant était en attente pour vous ou que Google Assistant a filtré un appel, le traitement du son s'arrête complètement ».

Malgré des fonctionnalités inédites, Google patauge dans le secteur du smartphone

Toutes ces nouvelles fonctionnalités sont une plus-value pour le nouveau smartphone de Mountain View : tout en démontrant le potentiel du Google Assistant, elles permettent au Pixel de se démarquer de ces concurrents. Il est néanmoins très difficile de savoir si cela va porter ses fruits, d’autant plus qu’elles sont en général disponibles dans un nombre restreint de pays.

En effet, Google est très loin de ses rivaux dans le secteur des smartphones, à tel point que l’entreprise ne dévoile pas les chiffres relatifs à ses ventes de Pixel. Les analystes ne lui attribuent toutefois qu’1 % de part de marché. C’est très loin des leaders que sont Apple, Xiaomi et Samsung… À voir si le Pixel 6 est enfin le smartphone de la délivrance pour le géant du Web.