Lors du Technology Day de Foxconn, organisé ce lundi 18 octobre à Taipei, l’entreprise a présenté trois modèles de véhicules électriques sous le nom de marque Foxtron. Avec cette manœuvre, il est difficile de ne pas penser à un possible partenariat entre la firme taïwanaise et Apple pour le développement de l’Apple Car.

Fabriquer des véhicules pour des clients issus de l’industrie automobile

Les trois modèles présentés sont une berline (Model C), un SUV (Model E) ainsi qu’un bus (Model T). Comme l’a précisé son président Young Liu, Foxconn ne va pas directement commercialiser ses deux voitures qui sont en réalité des véhicules conceptuels, mais prévoit plutôt de les concevoir pour des clients issus du secteur automobile. Le poids lourd, lui, devrait être livré à une entreprise de transport taïwanaise l’année prochaine.

La présentation de ces différents véhicules tombe sous le sens. Au début du mois, Foxconn faisait l’acquisition d’une usine de production située dans l’Ohio pour assembler des véhicules électriques. « Nous ne sommes plus le petit nouveau en ville. Nous avons progressivement mis en place une chaîne d'approvisionnement en véhicules électriques et présenté notre matériel », a ainsi déclaré Young Liu.

L’entreprise Yulon Motor, également originaire de Taïwan, est le premier client de Foxconn dans le secteur des véhicules électriques. Le constructeur a également établi des partenariats avec Stellantis, Fisker, Geely ainsi qu’avec le conglomérat PTT, détenu par le gouvernement taïwanais. Comme le rappelle le South China Morning Post, les véhicules électriques représenteront trois véhicules sur cinq sur les routes chinoises d’ici 2030, démontrant l’essor auquel l’industrie doit s’attendre. Pour cette raison, les big tech s’intéressent de plus en plus à ce secteur, à l’instar de Xiaomi qui a récemment officialisé sa propre marque de véhicules électriques.

Un bâtiment avec le logo d'Apple.

Foxconn pourrait devenir l'assembleur de l'Apple Car. Photographie : Alexandr Bormotin / Unsplash

Un signe pour le futur de l’Apple Car ?

Surtout, ce changement de cap de la part de Foxconn soulève la question de l’Apple Car. Le constructeur taïwanais est en effet le plus important fournisseur de la firme de Cupertino, cette dernière compte ainsi pour 50 % de ses ventes annuelles. Ses bonnes relations avec Apple, et désormais son entrée sur le marché des véhicules électriques, pourraient placer Foxconn comme un candidat potentiel à l’assemblage du futur véhicule autonome et électrique d’Apple.

Car si la marque à la pomme reste très discrète sur ses ambitions, de nombreux médias ont rapporté qu’elle recherchait un acteur sérieux avec une expérience robuste dans l’industrie automobile pour assembler ses véhicules. Néanmoins, seule la spéculation est de mise pour l’instant… Tandis que les analystes assurent que l’Apple Car ne verra pas le jour avant 2027, Cupertino a récemment essuyé un nouveau revers avec le départ du dirigeant de son projet au profit de Ford.

Peut-être que l’arrivée de Foxconn sur ce marché, qui plus est avec une usine sur le sol américain, permettra à Apple d’accélérer ses plans.