La société DeepMind basée à Londres a enregistré un bénéfice de 51,5 millions d’euros pour l’année 2020. Ce chiffre positif survient après que le laboratoire de recherche ait enregistré des pertes de centaines de millions d’euros au cours des dernières années. À titre d’exemple, en 2019, la filiale de Google spécialisée en intelligence artificielle signalait une perte de 561,6 millions d’euros.

Premiers bénéfices pour le laboratoire d’IA de Google

La firme possédée par Google est connue pour avoir conçu les programmes AlphaGo et ABR IS-MCTS, ayant battu les plus grands champions du jeu de Go, ainsi que pour le logiciel AlphaFold permettant de prédire la structure des protéines en fonction de leurs séquences en acide aminé. Plus récemment, les équipes de DeepMind ont développé un modèle permettant de calculer les probabilités d’averses dans les 90 prochaines minutes.

Entre 2019 et 2020, le chiffre d’affaires de DeepMind a plus que triplé, passant de 312,5 millions à 972,5 millions d’euros selon les résultats annuels déposés chez Companies House. L’entreprise qui appartient à la société de Google, Alphabet, n’a pas donné la ou les raisons spécifiques de cette hausse des revenus.

Un spécialiste de l’IA connaissant DeepMind s’est exprimé auprès de CNBC en affirmant que la hausse des revenus pourrait être due à une « comptabilité créative ». Contacté par le média, DeepMind a refusé de commenter cette affirmation.

Des bénéfices dont l’origine est pour l’instant inconnue

Néanmoins, il est possible d’expliquer les pertes engendrées par la firme ces dernières années : DeepMind ne vend pas de produits directement aux consommateurs et n’a annoncé aucun accord avec des entreprises privées. Il existe une exception matérialisée par des ventes de logiciels et de services auprès des sociétés d’Alphabet, dont Google, YouTube, et X (Google X Lab).

La source anonyme précise que la société « conçoit des produits et des infrastructures qui enrichissent la vie de milliards de personnes grâce aux nombreuses collaborations sur lesquelles nous avons travaillé au sein d'Alphabet au fil des ans ». Elle ajoute qu’elle ne pense pas que DeepMind ait de nombreuses sources de revenus.

DeepMind emploie certains des plus grands chercheurs au monde en IA, qui peuvent toucher des salaires annuels de plus d'un million de dollars. Ces spécialistes ont souvent des doctorats d’écoles et d’instituts prestigieux comme Oxford, Stanford, Cambridge ou le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et sont également convoités par les autres GAFAM. L’entreprise n’a pas précisé combien de personnes ont rejoint ses équipes en 2020, mais a déclaré employer plus de 1 000 personnes.