Le ministère de la Justice américain, aussi appelé DOJ (Department of Justice), vient d'annoncer la création d'une nouvelle équipe en interne chargée de faire appliquer les règles relatives aux cryptomonnaies. Le Wall Street Journal explique que cette nouvelle équipe enquêtera notamment sur les attaques par ransomware, qui impliquent généralement un paiement en cryptomonnaies.

Le ministère de la Justice américain met sur pied la National Cryptocurrency Enforcement Team

Le ministère de la Justice américain a enfin pris la mesure de l'évolution des fraudes, de plus en plus liées aux cryptomonnaies. La National Cryptocurrency Enforcement Team sera en charge de toutes les affaires qui impliquent l'utilisation de cryptomonnaies : ransomwares, blanchiment d'argent, etc. Une équipe spécialement formée pour enquêter sur les affaires où les cryptomonnaies sont utilisées à des fins criminelles.  L'équipe va combiner l'expertise de sa section « blanchiment d'argent » et celle de sa section « criminalité informatique et propriété intellectuelle ».

Dans un premier temps, la National Cryptocurrency Enforcement Team sera placée sous la direction du procureur général adjoint Kenneth A. Polite Jr. À terme, le ministère de la Justice cherche une personne spécialisée dans le domaine des cryptomonnaies pour diriger cette nouvelle équipe. Idéalement, le DOJ aimerait trouver une personne « ayant de l'expérience dans les enquêtes et les poursuites pénales complexes, ainsi que dans la technologie des cryptomonnaies et de la blockchain ».

Cette nouvelle équipe en charge des cryptomonnaies ne devrait pas s'ennuyer

Avec la National Cryptocurrency Enforcement Team, le ministère espère pouvoir faire face à l'augmentation massive du nombre d'affaires liées aux cryptomonnaies. Au cours des dernières années, la cybercriminalité n'a cessé d'augmenter, notamment les attaques par ransomware. Dans le cadre de ces attaques, les hackers prennent en otage les réseaux informatiques d'une entreprise et réclament une rançon, le plus souvent en cryptomonnaies. On se souvient évidemment de la récente attaque contre le Colonial Pipeline. Ce ransomware a eu des conséquences dans le monde réel puisqu'elle a provoqué une pénurie de carburant sur la côte Est des États-Unis.

Dans un communiqué de presse pour annoncer la création de cette nouvelle équipe en charge des cryptomonnaies, le procureur général adjoint Lisa O. Monaco a déclaré ceci : « aujourd'hui, nous lançons la National Cryptocurrency Enforcement Team afin de tirer parti de l'expertise du ministère en matière de cybercriminalité et de blanchiment d'argent pour renforcer notre capacité à démanteler les entités financières qui permettent aux acteurs criminels de prospérer - et franchement de profiter - de l'abus des plateformes de cryptomonnaies ».