IGTV, c’est (presque) fini. Instagram a annoncé, le 5 octobre, que les vidéos d’IGTV seront désormais fusionnées avec les vidéos du Feed, dans un nouveau format nommé « Instagram Video ». IGTV devient ainsi Instagram TV. Ce changement entre dans la stratégie du réseau social visant à concurrencer d’autres plateformes, et à devenir le réseau numéro 1 du divertissement.

Son PDG, Adam Mosseri, a expliqué qu’Instagram n’était « plus une app de partage de photos, ou une app de partage de photos carrées », et que la priorité était aujourd’hui la vidéo. Le but est notamment de concurrencer TikTok sur le format des vidéos courtes, et YouTube sur le format des vidéos longues.

Dans la même catégorie

IGTV, l’échec d’Instagram

IGTV a été lancée par Instagram en 2018. Ayant sa propre application, il était également disponible sur l’application Instagram, avec son propre onglet. Le réseau appartenant à Facebook souhaitait alors concurrencer YouTube. Cependant, le service n’a jamais trouvé son public. Concrètement, il permettait de diffuser des vidéos format long et vertical. Elles ne pouvaient pas excéder 15 minutes si elles étaient chargées sur la plateforme depuis un smartphone et l’application. En revanche, depuis le web, leur durée pouvait aller jusqu’à 60 minutes.

Image montrant le nouveau format vidéo d'Instagram, Instagram Video, et son onglet

Les contenus du nouveau format Instagram Video bénéficient de leur propre onglet sur les profils des créateurs. Image : Instagram.

Si ce service n’a jamais trouvé son public, c’est peut-être la faute à son fonctionnement, pour le moins original. Des extraits de vidéos IGTV pouvaient apparaître dans le Feed (le fil d’actualité d’Instagram), mais pour les regarder en entier, il fallait basculer sur une autre application. De quoi perdre les utilisateurs.

« IGTV et les vidéos du Feed seront désormais un seul format », explique un communiqué. Toutefois, Reel continue d’exister. Le service de vidéos courtes est toujours disponible indépendamment d’Instagram TV, et accessible via son propre onglet. Ce format étant censé concurrencer TikTok, le réseau d’Adam Mosseri ne souhaite pas y toucher pour le moment.

Un format pour les gouverner tous

Instagram Video arrive aussi avec de nouvelles fonctionnalités. En plus de filtres supplémentaires, il est aussi possible de rogner une vidéo ou encore de taguer des personnes. Qu’elles soient longues ou courtes, les aperçus de ces vidéos ne pourront pas dépasser les 60 secondes, « à moins que la vidéo ne soit éligible pour les publicités », explique le réseau social, « dans ce cas, l’aperçu sera toujours de 15 secondes », ajoute-t-il.

Ces contenus se situeront dans un nouvel onglet, qui remplace celui d’IGTV. Il a pour but de permettre aux utilisateurs de trouver plus facilement les vidéos des créateurs qu’ils souhaitent regarder. Il sera aussi possible de passer en plein écran avec un simple appui sur la vidéo, et de faire défiler pour en voir d’autres. Les publicités IGTV deviennent quant à elles, les « publicités vidéo Instagram In-Stream ». Les créateurs pourront aussi continuer de monétiser leurs vidéos.

Image montrant la nouvelle fonctionnalité d'Instagram permettant de taguer une personne dans une vidéo

Parmi les nouveautés qui arrivent avec Instagram Video, se trouve la possibilité de taguer un autre utilisateur. Image : Instagram.

Ce virage de la part d’Instagram était prévisible. En 2020, le bouton IGTV a été supprimé de la page d’accueil sur le réseau, car il ne suscitait pas assez de trafic. Sur plus d’un milliard d’utilisateurs, à peine 7 millions ont téléchargé l’application IGTV selon les données récoltées par Sensor Tower.

Surtout, le réseau social cherche à rattraper ses concurrents que sont TikTok et YouTube. Le premier est depuis 2020 le deuxième réseau social préféré des adolescents américains, juste devant Instagram. Le second bénéficie toujours d’un quasi-monopole en ce qui concerne les vidéos long format. Surtout, Instagram veut devenir l’application numéro une du divertissement. Comme l’a annoncé son PDG il y a quelques mois, cela passe notamment par le développement de la vidéo et de l’e-commerce au sein de l’application.