Après Facebook et Tencent, Alibaba vient d'annoncer sa volonté de développer un métaverse pour permettre aux internautes de vivre de nouvelles expériences dans le monde virtuel. Selon le South China Morning Post, en prévision le géant chinois a même déjà déposé trois marques : « Ali Metaverse », « Taobao Metaverse » et « DingDing Metaverse ».

La ruée des géants technologiques vers le métaverse

Le métaverse est, depuis quelques mois, le sujet qui anime la plupart des géants du web. Facebook en a donné une définition intéressante. Selon Andrew Bosworth, nouveau CTO du groupe, il s'agit : « d'un ensemble d'espaces virtuels où vous pouvez créer et explorer un monde virtuel avec d'autres personnes qui ne se trouvent pas dans le même espace physique que vous. L'occasion de passer du temps avec vos amis, travailler, jouer, apprendre, faire du shopping, créer et bien plus encore ».

Facebook travaille justement au développement d'un métaverse et a même décidé d'y consacrer un gros budget : 50 millions de dollars. Au cours des dernières semaines, de nombreuses startups chinoises ont également manifesté leur intérêt pour développer des technologies permettant de vivre des expériences dans le monde virtuel. Plusieurs d'entre elles, spécialisées dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée, ont même reçu des investissements importants. De son côté, Alibaba a décidé de s'activer. Plusieurs marques liées à ce projet ont été créées.

Alibaba, Tencent, ByteDance... La course est lancée

C'est une réponse directe à Tencent, propriétaire de WeChat. En effet, le géant chinois a également déposé en septembre une demande d'enregistrement pour une centaine de marques liées au métaverse, dont « QQ Metaverse », « QQ Music Metaverse » ou encore « Kings Metaverse ». Les plateformes Kuaishou et iQiyi, ainsi que le constructeur de voitures électriques Li Auto, ont également déposé leurs propres marques en Chine. Preuve que le sujet intéresse...

Le concept de métaverse est très certainement apparu pour la première fois en 1992 dans le roman de science-fiction dystopique Snow Crash de Neal Stephenson. Avec le succès de Ready Player One en 2018, un film de Steven Spielberg basé sur un roman du même nom de l'auteur Ernest Cline, l'idée de créer un métaverse a commencé à germer dans les grandes entreprises technologiques. Pendant la pandémie de Covid-19, tout s'est accéléré avec l'organisation de concerts virtuels dans Fortnite. Tencent Music a même investi dans Wave, un organisateur de concerts virtuels.

De son côté, ByteDance, la société qui possède TikTok et Douyin, a fait l'acquisition de Pico, une société de réalité virtuelle dont la valeur atteint désormais les 5 milliards de yuans (772 millions de dollars). Selon un récent rapport de Bloomberg Intelligence, le secteur du métaverse pourrait peser 800 milliards de dollars d'ici 2024...