Dans un communiqué de presse publié le 21 septembre 2021, les deux géants français Plastic Omnium et Alstom annoncent s'associer afin de créer des « solutions de stockage d'hydrogène embarqués pour le ferroviaire ». L'avenir d'un train à hydrogène français prend forme.

Bientôt un train à hydrogène 100% français

Ensemble, Plastic Omnium (acteur majeur de la mobilité hydrogène) et Alstom (leader mondial des transports ferroviaires durables) veulent combiner des compétences complémentaires pour développer le train à hydrogène du futur. Dans le cadre de cette collaboration, une équipe spécifique a été déployée. Des employés des deux entreprises vont donc travailler main dans la main au cours des prochaines années, afin de d'assurer le développement technique et commercial de solutions de stockage d’hydrogène embarquées.

À l'image de l'alliance entre la Deutsche Bahn et Siemens Mobility en Allemagne, cette collaboration 100% française a pour objectif la commercialisation de trains régionaux circulant avec des piles à hydrogène. Une première date a été avancée : dès 2022, en France et en Italie, de premiers trains régionaux (TER) à hydrogène circuleront sur les rails (depuis 2018, deux premiers trains fonctionnant à hydrogène sont déjà sur les rails en Allemagne).

On peut lire dans le communiqué de presse que : « ces trains pourront effectuer des voyages directs sur des lignes non électrifiées sans recourir aux énergies fossiles, tout en répondant aux défis du développement durable ». En France, la SNCF est impatiente de pouvoir déployer les 14 rames Régiolis commandées pour 2024.

Le potentiel de croissance de l'hydrogène

L'hydrogène n'est plus un lointain rêve. II est quasiment palpable... Dans quelques mois, les premiers trains régionaux circuleront déjà. Comme le rappellent Plastic Omnium et Alstom : « le rail, les poids lourds longue distance, les bus et autocars et les flottes commerciales sont les premiers secteurs à s’engager réellement dans la mobilité par l’hydrogène zéro-émission ». De telles innovations technologiques ouvrent la porte à des marchés prometteurs dans le monde entier.

Christian Kopp, Directeur Général Clean Energy Systems chez Plastic Omnium, a déclaré à propos de cette nouvelle collaboration que : « notre partenariat avec Alstom a pour but de développer des solutions de stockage d’hydrogène hautement performantes, qui permettront au transport ferroviaire de relever les défis du développement durable. C’est une nouvelle étape vers la mobilité zéro carbone et une preuve de plus du savoir-faire de notre Groupe dans le domaine des solutions hydrogène et de son potentiel de croissance auprès de nouvelles cibles de clientèle ».

De son côté, Thierry Best, directeur commercial d'Alstom, rappelle pourquoi le train à hydrogène représente un enjeu majeur pour le ferroviaire : « l’émergence d'un écosystème hydrogène solide est cruciale pour faire des trains à hydrogène une solution alternative zéro émission pour le transport ferroviaire régional. L’alliance entre le savoir-faire de Plastic Omnium dans les solutions de stockage d’hydrogène et notre savoir-faire dans les trains à hydrogène constitue, à cet égard, une étape importante pour créer une chaîne de valeur robuste et innovante dans le ferroviaire hydrogène ».