Selon les dernières prévisions du cabinet AlixPartners, les constructeurs automobiles vont être bien plus impactés que prévu par la pénurie des semi-conducteurs. En effet, ils fabriqueront 7,7 millions de véhicules de moins cette année. C'est presque le double de l'estimation réalisée par le même cabinet il y a seulement quelques mois.

La production automobile est touchée de plein fouet par la pénurie de semi-conducteurs

Malgré les efforts des constructeurs automobiles, la pénurie de semi-conducteurs ne cesse de s'aggraver. Comme le préconisait Harald Kroeger, membre du conseil d'administration de Bosch, l’industrie automobile doit totalement repenser sa chaîne d’approvisionnement en semi-conducteurs. Les professionnels du secteur auront tenté de la consolider, mais cela ne suffira pas pour sauver cette année 2021. En effet, la disponibilité des semi-conducteurs s'est détériorée à mesure que les constructeurs ont épuisé leurs stocks.

Les fabricants de puces tentent de s'organiser et de construire de nouvelles fonderies mais cela prend trop de temps. Ils ne peuvent pas suivre le rythme de la demande. À Taïwan, TSMC s'apprête justement à construire l'usine la plus avancée au monde dans le domaine des semi-conducteurs mais elle ne sera vraisemblablement pas fonctionnelle avant 2023. Plusieurs constructeurs automobiles sont contraints de fermer leurs usines à cause de la pénurie. Toyota n'échappe finalement pas à ce phénomène qui affecte l’ensemble de l’industrie automobile. Le constructeur a annoncé le mois dernier que sa production sera réduite de 40% au Japon, en septembre.

La crise pourrait durer encore plusieurs années

Dan Hearsch, directeur général du département automobile et industriel d'AlixPartners, a déclaré ceci : « à l'avenir, les ventes vont souffrir. Jusqu'à présent, la crise ne s'était pas fait ressentir dans les concessions automobiles parce qu'il y avait suffisamment de stocks dans lesquels puiser. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. C'est certainement la pénurie d'approvisionnement la plus longue que le secteur va connaître, car elle est loin d'être terminée. C'est aussi certainement celle qui a la plus grande portée. Tout le monde est concerné ».

À cause de la pénurie de semi-conducteurs, les bénéfices du troisième trimestre sont en train d'être revus à la baisse chez les constructeurs automobiles. Les professionnels du secteur automobile estiment que la pénurie pourrait durer encore pendant plusieurs années.

Résultat : les prix des voitures s'envolent. Les stocks sont tellement ridicules que certains concessionnaires américains doivent louer des voitures pour avoir quelque chose à exposer dans les showrooms. AlixPartners estime que cette pénurie de semi-conducteurs va finalement coûter 210 milliards de dollars à l'industrie automobile en 2021. La situation ne semble pas près de s'améliorer.