FedEx saute le pas. Le transporteur américain a annoncé ce mercredi qu'il débutait les tests en conditions réelles pour ses camions autonomes. La chose se fera au Texas par le biais d'un premier itinéraire de livraison que le groupe compte dédier à ses semi-remorques autonomes. Il s'agit en l'occurrence de modèles construits par PACCAR et équipés en technologies de conduite autonomes par Aurora, qui a récemment fait l’objet d'investissements de la part d'Amazon rappelle Mashable.

Le Texas choisi par FedEx pour ses premiers tests grandeur nature

Plus précisément, on apprend que ces tests en conditions réelles seront menés sur la portion de l'Interstate 45 reliant Houston à Dallas. L'itinéraire choisi est long d'un peu plus de 800 kilomètres (aller et retour) et devrait être marqué par des conditions de circulations difficiles : la période des fêtes engendrera dans les prochains mois un fort trafic sur cet axe. Les camions modifiés par Aurora circuleront de manière autonome dans le trafic réel, plusieurs fois par semaine a précisé FedEx. Ces essais grandeur nature ont débuté ce mercredi mais ne se font pas pour autant sans chauffeur. Par mesure de sécurité, un conducteur reste présent derrière le volant en cas de problème.

À ses côtés, dans la cabine, l'équipement installé par Aurora comporte notamment un écran chargé d'afficher ce que le camion « voit » grâce à ses différentes caméras et ses nombreux capteurs (dont des capteurs LiDAR et des radars plus traditionnels, explique Mashable). Notons que ce n'est pas la première fois qu'Aurora équipe un semi-remorque, la marque avait notamment permis à Volvo d'atteindre la conduite autonome de niveau 4 sur certains de ses camions. À ce stade, le véhicule est capable de naviguer sans intervention humaine dans la plupart des cas, lit-on.

Du côté de FedEx, c'est la première fois que des véhicules entièrement autonomes sont utilisés dans le cadre d'itinéraires de livraison, a fortiori sur l'autoroute et pour de longues distances.