Au classement des pays les plus innovants, le Global Innovation Index (GII) 2021, la France gagne une place et se classe en 11ème position. Selon ce classement réalisé par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), ce sont les dépôts de brevets qui ont permis à la France de grappiller quelques points. Cependant, un point faible ressort : les infrastructures.

Légère progression dans le Global Innovation Index

Ce classement publié le 20 septembre 2021 passe a crible 132 pays pour tenter d'évaluer leur indice d'innovation. Le Global Innovation Index est calculé sur la base de 80 indicateurs divisés en deux catégories : les inputs (ressources humaines, infrastructures, recherche & développement) et les outputs (créativité, connaissance et technologie). En tête, nous avons un trio constitué (dans l'ordre) de la Suisse, la Suède et des Etats-Unis.

Voilà maintenant 11 ans que la Suisse occupe cette première place. Le pays se démarque notamment par le nombre d'inventions par habitant. Juste derrière, en 4ème et 5ème position du Global Innovation Index, on retrouve le Royaume-Uni et la Corée du Sud. Cette année, la France obtient une belle place. Nous sommes donc en 11ème position. Selon Bruno Le Maire : « ce classement confirme la puissance du rebond de notre économie rendu possible notamment par le plan France Relance et le quatrième Programme d'investissements d'avenir ».

De son côté, Franck Riester, ministre délégué chargé du commerce extérieur et de l'attractivité, précise que : « ces investissements nous permettront demain d’affirmer notre excellence industrielle et technologique dans tous les domaines, remporter des contrats et des parts de marché à l’export et attirer en France les talents dont notre écosystème tech a besoin pour continuer à grandir ».

Des faiblesses technologiques en matière d'infrastructure

Même si la France n'est pas dans le top 5, nous progressons chaque année : de la 16ème place en 2019, à la 12ème en 2020 et la 11ème en 2021. Le positionnement de notre pays en matière de dépôt de brevets nous permet de nous maintenir dans le haut du tableau. En effet, proportionnellement, les français déposent plus de brevets que la plupart des autres pays. Il est bon de préciser que nous sommes le deuxième déposant de brevets au niveau européen et le cinquième au niveau mondial.

Quelques faiblesses technologiques ont néanmoins été identifiées en France. En matière d'infrastructure et de business sophistication, nous sommes à la traîne. Enfin, et cela malgré l'instauration de l'indice de réparabilité en France, nous avons des efforts à faire sur le critère de la durabilité écologique. L'efficacité énergétique de l'économie est également prise en compte. Selon le Global Innovation Index, la France a également des efforts à faire sur les liens entre le monde universitaire et le monde industriel.