SpaceX vient une fois de plus de marquer l’Histoire. Dans la nuit du 15 au 16 septembre, quatre civils ont ainsi quitté la Terre à bord d’une capsule Crew Dragon pour passer trois jours en orbite. Il s’agit de la première fois qu’une mission spatiale habitée est effectuée sans aucun astronaute de métier à bord du vaisseau.

Si cet été a été marqué par les avancées dans le secteur du tourisme spatial, avec notamment les vols de la New Shepard de Blue Origin et du VSS Unity de Virgin Galactic, ce que SpaceX est en train de réaliser est clairement un cran au-dessus. L’équipage de la mission Inspiration4, Jared Isaacman, Hayley Arceneaux, Sian Prector et Christopher Sembroski, se sont entraînés pendant six mois pour pouvoir se rendre en orbite terrestre, une période qu’il est d’ailleurs possible de visionner grâce au documentaire Countdown diffusé sur Netflix et retraçant l’histoire de la mission.

Inspiration4 marque un tournant de la conquête spatiale. Si jusqu’alors, les astronautes se rendant dans l’espace étaient de véritables forces de la nature dotés d’un savoir-faire hors pair, la mission démontre que les personnes lambdas peuvent elles aussi rêver des étoiles. « Il s'agit d'une étape importante dans l'accès humain [à l’espace]. Dans un sens très simpliste, cela signifie que tout le monde peut y aller », a déclaré l'historien de l'espace John Logsdon, professeur émérite au Space Policy Institute de l'université George Washington dans un entretien avec le MIT Technology Review.

À l’instar des astronautes qui rejoignent la Station Spatiale Internationale (ISS), les quatre passagers ont ainsi été propulsés depuis le pas de tir situé à Cap Canaveral en Floride par un lanceur Falcon 9 qui, une fois sa mission accomplie et la Crew Dragon lâchée en orbite, est venu se poser sur une barge au milieu de l’océan Atlantique. Ils ont ensuite passé près d’une heure trente à rejoindre l’altitude de 585 kilomètres où ils tourneront autour de la Terre pendant trois jours.

Outre leur participation à une expérience pour étudier les effets de la microgravité sur le corps humain, les civils vont pouvoir profiter de l’incroyable vue qui s’offre à eux grâce à la petite coupole en verre installée sur la Crew Dragon à la place de la porte d’amarrage à l’ISS. Compte tenu des visages émerveillés des néo-astronautes lors du décollage, il est certain qu’ils vont vivre une expérience exceptionnelle.