Face à ses responsabilités, Twitch vient d’agir à la suite de cyberharcèlements ayant eu lieu récemment sur sa plateforme. Après des raids haineux menés chez certains diffuseurs de contenus, le service de streaming vidéo en direct a décidé de poursuivre en justice deux utilisateurs.

De premières mesures prises par Twitch

Début septembre, plusieurs créateurs de contenu ont participé à l’initiative #ADayOffTwitch, soit en français « Une journée sans Twitch ». Le 1er septembre, ils n’ont ainsi pas diffusé de contenu sur Twitch et ont demandé à leurs spectateurs de ne pas utiliser la plateforme. À travers cette grève, l’objectif était de sensibiliser les utilisateurs face aux dérives pullulant sur le service, mais aussi mettre Twitch face à ses responsabilités à la suite de récents raids haineux.

Une dizaine de jours après cette grève, Twitch a décidé de déposer plainte devant le tribunal du district nord de Californie à l’encontre de deux utilisateurs : Cruzzcontrol et CreatineOverdose.

La plateforme les accuse d’avoir inondé les chats de certains créateurs de contenu avec « un langage et un contenu racistes, sexistes et homophobes ». Ils sont également accusés d’avoir mené des raids haineux, soit l’envoi d’une quantité astronomique de messages afin de harceler et d’intimider certains créateurs de la plateforme. Pour cela, des bots informatiques auraient été utilisés, soit des petits logiciels codés pour envoyer certains messages.

Dans les détails, Twitch déclare que CruzzControl est responsable de raids haineux menés par environ 3 000 bots auprès de créateurs contenus faisant partie des communautés noires et LGBTQIA+. Il aurait d’ailleurs aussi montré à d’autres utilisateurs comment fonctionnaient ces bots afin qu’ils puissent les déployer par eux-mêmes.

Auprès de Wired, Twitch a déclaré : « Nous espérons que cette plainte fera la lumière sur l'identité des individus à l'origine de ces attaques et sur les outils qu'ils exploitent, qu'elle les dissuadera d'adopter des comportements similaires sur d'autres services et qu'elle contribuera à mettre un terme à ces attaques ignobles contre les membres de notre communauté ».

Cela n’est cependant qu’une première réponse de Twitch face à l’augmentation des raids haineux. Un porte-parole de Twitch a assuré à The Verge : « Nos équipes ont travaillé 24 heures sur 24 pour mettre à jour nos systèmes de détection proactive, s'attaquer aux nouveaux comportements dès leur apparition et finaliser les nouveaux outils de sécurité proactive au niveau des canaux que nous développons depuis des mois ».