Paypal a annoncé l’acquisition du japonais Paidy pour 2,7 milliards de dollars. L’objectif pour la société est de se renforcer sur un marché clé de l’e-commerce et intensifier la concurrence dans le secteur des paiements en ligne dans un pays où la majorité des achats se font encore en espèces.

La société américaine de paiement PayPal vient d’annoncer l’acquisition du japonais Paidy spécialisé dans le paiement fractionné pour environ 300 milliards de yens (2,7 milliards de dollars). À l’issue de cette opération financée principalement en numéraire (et qui devrait être bouclée en fin d’année sous réserve des autorisations nécessaires), le fondateur de PayPal, Russell Cummer, président exécutif, et son président-directeur général, Riku Sugie, continueront à diriger l'entreprise. Paidy conservera également sa marque et ses activités existantes. « Paidy n'en est qu'au début de son voyage et rejoindre PayPal accélérera nos plans pour nous étendre au-delà de l'e-commerce et construire des services uniques comme nouvelles normes de shopping », a déclaré Riku Sugie.

Créé en 2008 à Tokyo, Paidy propose un service de paiement différé en plusieurs fois (« acheter maintenant, payer plus tard ») qui ne nécessite pas de carte de crédit. La société permet ainsi à ses utilisateurs de réaliser des achats en ligne, puis de les payer sur plusieurs mois dans un magasin de proximité ou par virement bancaire via une technologie exclusive permettant d’évaluer la solvabilité des clients, garantir les transactions et assurer le paiement aux commerçants. Évaluée à 1,3 milliard de dollars depuis sa levée de fonds de 120 millions de dollars en mars dernier auprès de Goldman Sachs et Paypal notamment, Paidy est l’une des rares licornes japonaises non cotées en Bourse.

Logos des sociétés Paypal et Paidy en blanc sur fond violet

Paypal se renforce sur le marché du « acheter maintenant, payer plus tard » avec le rachat de la société japonaise Paidy. Image : Paypal

Pour Paypal ce rachat devrait lui permettre de se renforcer sur un marché clé. Jusqu'à présent, la société américaine s'était surtout concentrée sur les paiements transfrontaliers de produits étrangers sur le marché japonais, où elle compte 4,3 millions de comptes actifs. Or le Japon abrite le troisième plus grand marché mondial pour les achats en ligne, mais c'est aussi l'un des rares marchés développés où la monnaie fiduciaire est encore reine. Selon PayPal, 70 % des paiements effectués dans le pays sont encore réglés en espèces. En acquérant Paidy, qui compte 6 millions de membres, PayPal vise à accroître sa présence sur un marché des paiements à très fort potentiel.

Le marché mondial du « buy now, pay later » connaît actuellement une croissance qui explose en raison du boom des achats en ligne dû à la pandémie. D'après la société de services financiers FIS, ce type de paiement représentait 2,1 % des paiements en ligne dans le monde en 2020, et devrait atteindre 4,2 % en 2024. Une course à la taille s'est ainsi lancée entre les différents acteurs de ce nouveau service. Square s'est par exemple offert la société australienne Afterpay pour 29 milliards de dollars et Affirm a annoncé un partenariat avec Amazon pour permettre aux clients du géant de la vente en ligne de fractionner les achats de 50 $ ou plus, en plus petits versements. En France, BNP Paribas s'est emparé de Floa, pour un montant de 258 millions d'euros.