Selon une récente étude publiée par la Commission européenne, les logiciels open source ont un impact positif sur l'économie, la compétitivité et l'innovation au sein de l'Union européenne.

Le futur de l'industrie européenne dépend de l'open source

Le constat est sans appel : depuis quelques années, la plupart des solutions technologiques utilisent des logiciels open source. Au cours de la dernière décennie, les logiciels libres (ou open source) se sont généralisés dans tous les secteurs et dans la plupart des industries. La Commission note dans son étude qu'à l'inverse, le niveau de maturité du matériel open source semble actuellement beaucoup plus faible. Les chercheurs affirment que le futur de l'industrie européenne dépend en grande partie du développement des technologies libres.

L'open source a de nombreux défis à relever dans les années qui arrivent. Il est évidemment question de cybersécurité, d'intelligence artificielle, de la voiture connectée, du calcul haute performance, du big data, ou plus globalement de la numérisation de l'industrie européenne. L'étude de la Commission met en avant les bienfaits des technologies libres sur l'économie européenne. Les chercheurs proposent également une liste de mesures politiques pour soutenir l'industrie européenne du logiciel et du matériel.

Une politique dédiée à l'accélération des technologies libres est nécessaire

Ils estiment que si nous n'allons pas suffisamment loin dans le développement de telles technologies, nous ne pourrons probablement pas atteindre nos objectifs en termes de transformation environnementale et de transformation numérique au niveau européen. Au-delà de la recherche, les investisseurs signalent l'énorme valeur et le potentiel de l'open source. Une politique dédiée à l'accélération des technologies libres au sein de l'Union européenne pourrait être nécessaire. Les conclusions de cette étude vont servir de base aux gouvernements européens.

Les technologies libres sont présentes dans tous les domaines : des serveurs web au monde de l'automobile, en passant par le contrôle du trafic aérien ou encore les appareils médicaux. En fait, la croissance du web au cours des 30 dernières années a été alimentée en grande partie par les logiciels libres. L'open source permet également d'accroître l'indépendance technologique, comme le souligne le rapport. Pour résumer, l'Europe veut faire de l'open source un moyen de parvenir à la souveraineté numérique, afin de se passer définitivement des services des entreprises de la Silicon Valley.