En 2020, Apple a chamboulé le marché des ordinateurs portables en lançant sa propre puce basée sur l’architecture ARM : l’Apple M1. La firme américaine s’est ainsi émancipée des processeurs Intel afin de proposer de meilleures performances pour sa gamme de MacBook. Suite à un succès tonitruant, Apple semble avoir donné envie à Google de se lancer elle aussi. La firme de Mountain View compterait développer ses propres puces pour Chromebook.

Google prépare aussi des puces ARM pour ses Chromebook

Début août, Google a déjà fait un premier pas du côté des puces ARM. L’entreprise a pris le temps de dévoiler son Google Tensor, un premier processeur à destination des prochains smartphones commercialisé par l’entreprise : les Pixel 6 et Pixel 6 Pro.

D’après un récent rapport de Nikkei Asia, la firme de Mountain View ne s’arrêterait pas en si bon chemin. Il estime que Google lancerait ses propres puces pour PC portables et tablettes tournant sous Chrome OS d’ici à 2023. Le média explique notamment que des sources proches du dossier lui aurait expliqué que : « Google a été particulièrement inspiré par le succès d’Apple pour le développement de ses propres semiconducteurs ».

Cette nouvelle stratégie permettrait ainsi à l’entreprise américaine de contrôler la partie matérielle et logicielle. Des ajustements pourraient ainsi être faits dans le but de proposer une meilleure expérience sur les Chromebook. En produisant ses propres puces, Google abandonnerait ainsi Intel, AMD ou encore MediaTek pour se tourner vers des puces basées sur l’architecture ARM, soit celles que l’on retrouve sur les processeurs embarqués dans les smartphones.

Au-delà d'une meilleure communication entre software et hardware, les puces ARM ont l’avantage d’offrir une meilleure gestion énergétique, et donc d’éviter la chauffe. Cela pourrait aussi permettre à Google d’intégrer plus facilement certains éléments. Par exemple, la firme avait annoncé que la puce Tensor des Pixel 6 et 6 Pro offre une meilleure gestion de l’intelligence artificielle, notamment dans le cadre de l’utilisation de Google Assistant.