Depuis son annonce au mois de mars dernier d’intégration au marché des véhicules électriques, Xiaomi multiplie les efforts pour se développer dans le secteur. Dans un communiqué, le géant chinois explique que sa nouvelle entreprise baptisée Xiaomi EV Company Limited vient de franchir « une étape clé de l'initiative très attendue des véhicules électriques intelligents ».

Xiaomi s’était en effet engagée à investir 10 milliards de dollars sur les dix prochaines années avec une somme initiale d'1,5 milliards de dollars : elle vient de finaliser l’enregistrement de son entreprise avec un capital social atteignant ce montant. Elle assure être désormais « entrée dans une phase de développement substantielle ». Le géant de l’électronique explique ce qu’il a effectué pour parvenir à ce résultat :

« Au cours des 5 mois qui ont suivi l'annonce de l'initiative Xiaomi EV jusqu'à l'enregistrement officiel de la société, l'équipe Xiaomi EV a mené un nombre important de recherches sur les utilisateurs et d'inspections de la chaîne de l'industrie, avec plus de 2 000 enquêtes et des visites à plus de 10 entreprises paires, tout en poursuivant la définition du produit EV et la formation de l'équipe ».

Ainsi, Xiaomi EV Company Limited compte aujourd’hui près de 300 employés après avoir reçu pas moins de 20 000 candidatures. « Le fort attrait des talents pour rejoindre Xiaomi EV démontre que Xiaomi est devenu une force émergente qui suscite de grandes attentes dans l’industrie », explique l’entreprise. Récemment, Xiaomi a par ailleurs annoncé le rachat de Deepmotion, une startup basée à Pékin qui développe une technologie de cartographie numérique pour les véhicules autonomes, preuve de sa grande ambition dans le secteur.

Un dessin représentant un véhicule électrique.

Le marché des voitures électriques est en plein essor en Chine. Photographie :
Michael Marais / Unsplash

La firme va néanmoins intégrer un marché déjà très concurrentiel en Empire du Milieu, avec des entreprises comme Xpeng, Nio ou encore Tesla, qui connaît un franc succès dans le pays malgré quelques difficultés avec les autorités. Xiaomi possède toutefois des arguments de taille : ayant récemment enregistré un chiffre d’affaires record, la société est même passée devant Apple dans le secteur du smartphone pour devenir le numéro 2 mondial juste derrière Samsung.

Reste désormais à voir si elle sera capable de réitérer un tel exploit dans le secteur très en vogue des véhicules électriques.