Google a annoncé le 31 août un investissement d'un milliard d’euros en Allemagne d’ici 2030 pour y renforcer son service cloud, rapporte l'AFP. Mountain View dispose de quatre sites outre-Rhin, à Berlin, Hambourg, Munich et Francfort et emploie 2 500 personnes dans le pays.

Google s’implante dans des régions stratégiques

Le premier projet de Google est d’agrandir son centre cloud situé à Hanau, près de Francfort. Le site fait actuellement 10 000m2 répartis sur quatre étages. Google a été moins précis sur son second projet, un nouveau centre de stockage de données, qui sera situé dans le Brandebourg, le Land qui encadre Berlin.

Afin d’éviter les critiques récurrentes sur l’impact environnemental du cloud, Google va s’associer à l’entreprise française Engie pour couvrir 80% des besoins énergétiques de ses installations. D’ici trois ans, Engie s’est engagé à fournir 140 mégawatts à Google. Cela va passer par la construction d’une centrale photovoltaïque de 39 mégawatts et l’entretien de 22 parcs éoliens.

Les deux lieux sélectionnés par Google n’ont pas été choisis au hasard. Francfort est la capitale financière de l’Allemagne où se trouve la Banque Centrale européenne, la Bundesbank, la banque centrale allemande, ainsi que la quatrième place boursière d’Europe. Berlin, en plus d’être la capitale du pays, concentre une grande quantité de startup.

Le cloud made in Mountain View arrive également en France

L’intérêt du géant numérique est d’une part juridique et réglementaire : la nécessité d’héberger les données privées et sensibles européennes depuis un territoire européen. Il est également technique, en rapprochant ses infrastructures au plus proche de ses clients, Google a, par exemple, signé un partenariat avec la Deutsche Bank, l’entreprise espère renforcer la fiabilité de ses services et limiter au minimum le temps de transfert des données. C’est justement l’un des atouts du site d’Hanau, il se trouve à 20km de DE-CIX (Deutscher Commercial Internet Exchange), l’un des plus grands hubs Internet du monde en débit de données.

Le ministre allemand de l’Économie, Peter Altmaier, s’est félicité pour ce « signal fort » sur l’attractivité de l’Allemagne. Que les entreprises françaises se rassurent, Google a également un projet dans l’Hexagone. En 2022, Mountain View doit inaugurer sa septième zone Google Cloud d’Europe dans la région parisienne.