La Taiwan Smiconductor Manufacturing Company (TSMC) devrait probablement augmenter le prix de ses puces pour l’ensemble de ses clients. Le prix des puces les plus avancées pourrait bondir de 10%, celle des moins avancées de 20%. L’entreprise n’a pas commenté, expliquant simplement travailler sur cette tarification en collaboration avec ses clients.

TSMC investit des milliards de dollars pour augmenter sa production

Il est désormais de notoriété publique que le monde traverse une pénurie de puces appelée à durer jusqu’en 2023. La production des fabricants de smartphones et les constructeurs automobiles est déjà affectée par la crise.

TSMC, le plus grand fournisseur de puces du monde, espère que l'augmentation de ses tarifs réduira la demande à court terme. Les prix dissuaderont les entreprises qui en ont le moins besoin de passer commande à le faire. À long terme, les revenus supplémentaires engendrés par la hausse des prix devraient permettre à TSMC de soutenir ses investissements astronomiques dans de nouvelles capacités de productions.

En avril l’entreprise taïwanaise a dévoilé un plan d'investissement de 100 milliards de dollars sur les trois prochaines années pour augmenter ses capacités de production de semi-conducteurs. En janvier un investissement en recherche et développement de 28 milliards de dollars était annoncé. La construction d’une usine pour 12 milliards de dollars a commencé en juin, en Arizona, aux États-Unis et d’autres usines sont en projet dans le pays. TSMC pourrait également s’investir dans la construction d’usines en Europe.

TSMC est le leader absolu du secteur. 90% des puces les plus perfectionnées viennent de ses lignes de production. En termes de revenus, la société taïwanaise représente la moitié du marché mondial de semi-conducteurs. Grâce à cette position dominante, elle a la possibilité de fixer des prix plus élevés.

Quel impact pour les consommateurs ?

Cette augmentation pourrait avoir un impact sur les consommateurs si les clients de TSMC décident de la répercuter sur leurs prix. Ceux des ordinateurs portables, très demandés en cette période de télétravail, ont déjà augmenté.

Selon une source du Wall Street Journal, TSMC négocie généralement ses tarifs en août, septembre, pour ses livraisons à la fin de l’année ou début 2022. Le tarif des smartphones et des voitures pourrait alors augmenter au cours de l’année 2022 pour s’adapter au prix des puces.