Depuis le début de la crise sanitaire, les cyberattaques n’ont eu de cesse d’augmenter dans les milieux professionnels. Elles coûteraient notamment 600 milliards de dollars chaque année, soit environ 0,8 % du PIB mondial. Afin de s’en prémunir, le secteur professionnel continue d’investir dans les dispositifs de cybersécurité. Un récent rapport d’AllegisCyber ​​Capital, Momentum Cyber, ​​et NightDragon, vient de dévoiler que le capital-risque dans le domaine de la cybersécurité avait doublé lors du premier semestre 2021. De son côté, le nombre total de fusions et acquisitions dans ce secteur aurait quant à lui quadruplé.

Des investissements en cybersécurité à la hausse

Pour commencer, le rapport d’AllegisCyber ​​Capital, Momentum Cyber ​​et NightDragon, relayé par Venture Beat, révèle que les investisseurs ont risqué 11,5 milliards de dollars dans le domaine de la cybersécurité lors du premier semestre 2021. Cela représente une augmentation d’environ 145 % par rapport au premier semestre 2020 et ses 4,7 milliards d’investissements. Au niveau des fusions et acquisitions de société de cybersécurité, leur nombre s’élevait à 93 au premier semestre 2020, pour 9,8 milliards de dollars, contre 163 lors de la même période cette année, pour 39,5 milliards de dollars.

Dans les détails, on apprend que 430 investissements ont été effectués dans les startups de cybersécurité, 36 d’entre eux étaient supérieurs à 100 millions de dollars. Parmi les fusions acquisitions, neuf sont sorties du lot avec un investissement de plus d’un 1 milliard de dollars. Par exemple, Proofpoint a été racheté par Thoma Bravo pour 12,3 milliards de dollars, Auth0 par Okta pour 6,4 milliards ou encore McAfee par STG pour 4 milliards de dollars. Les investissements les plus importants effectués durant le premier semestre 2021 concernaient les secteurs de la sécurité du cloud, du conseil en sécurité et du risque et de la conformité.

Face à cette vague d’investissement en cybersécurité, Bob Ackerman, fondateur et directeur général de la société américaine AllegisCyber Capital, souligne que « le climat actuel du marché ne ressemble à rien de ce que nous avons vu jusqu'à présent ». Il ajoute que « le marché est prêt à agir pour apporter un changement significatif dans le paysage des menaces et alimenter la croissance continue des capacités des organisations de notre nation à défendre l'infrastructure technologique qui alimente notre économie ».

L’investissement massif dans les sociétés spécialisées en cybersécurité répond ainsi aux multiples cyberattaques subies depuis le début de la crise sanitaire. D’une année à l’autre, les rançongiciels ont notamment augmenté de 148 % par rapport à l’année dernière. En 2021, on estime à plus de 2,9 millions le nombre d’attaques de ce type. D’après de récentes prédictions de l’Agence de cybersécurité de l’Union européenne (ENISA), l’année 2021 pourrait connaître une multiplication par quatre des attaques de la chaîne d'approvisionnement en 2021 par rapport à l'année dernière.