Régulièrement, les géants du numérique investissent dans de nouveaux secteurs à travers le rachat de petites entreprises, ou de fusions. Cela leur permet non seulement d’étoffer leurs revenus, mais également de compléter leur portefeuille d’activités. Pour mettre la main dessus, ils n’hésitent pas à débourser des sommes folles, qui se comptent en dizaines de milliards de dollars pour les plus importantes. Mais, finalement, quelles sont les plus grosses acquisitions du secteur ? Nous en avons sélectionné onze, pas dix.

11) Microsoft s’offre Nuance pour 19,7 milliards de dollars

En avril 2021, Microsoft a effectué sa seconde plus importantes transaction : elle a acquis la société Nuance pour 19,7 milliards. L’entreprise, qui se qualifie de spécialiste de « l’intelligence artificielle conversationnelle », est reconnue pour ses activités dans le domaine de la reconnaissance vocale. Elle a opéré dans divers secteurs, dont la santé et l’automobile. Avec ce rachat, la firme de Redmond démontre son souhait de se développer plus amplement dans l’intelligence artificielle.

Les logos de Microsoft et de Nuance sur un fond noir.

Le rachat de Nuance est la plus grosse acquisition faite par Microsoft depuis le rachat de LinkedIn en 2016. Image : Microsoft / Nuance

10) Facebook rachète WhatsApp pour 22 milliards de dollars

L’acquisition de WhatsApp fut la plus coûteuse pour Facebook. En 2014, l’entreprise s’est offert l’application de messagerie instantanée pour 22 milliards de dollars. « Notre mission est de rendre le monde plus ouvert et connecté », avait alors déclaré Mark Zuckerberg. Or, cette opération a éveillé les spéculations des régulateurs américains. À l’époque, Facebook avait assuré que WhatsApp conserverait son indépendance ainsi que sa sécurité. Or, les données des utilisateurs de l’application ont bien intégré ses autres plateformes. Depuis plusieurs mois, le géant des réseaux sociaux fait donc l’objet d’une enquête aux États-Unis.

9) HP fusionne avec Compaq pour 25 milliards de dollars

À la fin des années 1990, Compaq est mis à mal par la concurrence, et notamment Dell. Dans une impasse, le fabricant d’ordinateurs fusionne finalement avec HP pour 25 milliards de dollars en 2001. Cette décision, prise par la PDG de l’époque Carly Fiorina, avait été désapprouvée par les actionnaires. Avec ce rachat, ils craignaient des marges bénéficiaires trop faibles. En effet, de nombreuses firmes, notamment IBM, s’étaient déjà retirées du secteur « traditionnel » des PC. Durant les quatre années suivant le rachat, HP a perdu la moitié de sa valeur boursière.

8) Sprint racheté par T-Mobile pour 26 milliards de dollars

En avril 2018, T-Mobile a proposé 26 milliards de dollars pour racheter Sprint, détenu par SoftBank. L’objectif était alors de former une entreprise qui puisse rivaliser avec les deux géants des télécommunications que sont Verizon et AT&T. Pour convaincre les autorités américaines d’autoriser cette fusion, T-Mobile a misé sur le déploiement de la 5G, plus complexe sans Sprint.

7) LinkedIn : plus grosse acquisition de l’histoire de Microsoft

En 2016, Microsoft a effectué son acquisition la plus importante : LinkedIn. Pour s’offrir le réseau social, l’entreprise a déboursé 26,2 milliards de dollars. Le but de ce rachat était de séduire plus amplement les professionnels de tous les secteurs. Ainsi, LinkedIn est venu compléter les nombreux produits déjà existants, dont Microsoft 365. Aujourd’hui, la plateforme est une activité importante dans les revenus de la firme, représentant 6,5% de son chiffre d’affaires.

6) Le rachat de Slack par Salesforce pour 27,7 milliards de dollars

En décembre dernier, à la surprise générale, Salesforce s’emparait de Slack pour 27,7 milliards de dollars. C’est le plus gros investissement de la société depuis sa création en 1999. L’objectif est de combiner l’application de messagerie avec Salesforce Customer 360. Les premières intégrations dans Slack ont déjà commencé afin de transformer la plateforme en une interface de communication universelle pour toutes ses solutions et ses services.

La mascotte de Salesforce tenant le logo Slack dans ses bras avec une tablette présentant une conversation Slack en arrière plan.

Après avoir acquis Slack pour 28 milliards de dollars, Salesforce vient de dévoiler les premiers rapprochements entre les deux solutions. Image : Salesforce.

5) ARM rejoint le conglomérat SoftBank pour 31,4 milliards de dollars

En 2016, SoftBank s’est offert la société ARM, spécialisée dans le développement de puces informatiques. L’entreprise a déboursé 31,4 milliards de dollars pour s’offrir la firme britannique. Le conglomérat japonais souhaitait développer sa division Internet des Objets. Il a finalement revendu ARM à Nvidia pour 40 milliards de dollars. L’opération est toujours en cours d’examen par les régulateurs du Royaume-Uni, des États-Unis et de la Chine.

4) IBM s’offre Red Hat, le numéro un de l’open source, pour 34 milliards de dollars

C’est un des rachats les plus importants réalisés dans le monde de la Tech. En 2018, IBM a acquis Red Hat, la référence de l’open source, pour 34 milliards de dollars. La multinationale américaine voulait bénéficier de son expertise dans les centres de données et le marché du cloud afin d’y renforcer sa présence et ses offres.

Photographie d'un ordinateur avec le logo IBM.

IBM a racheté Red Hat en 2018. Photographie : Carson Masterson / Unsplash

3) AMD débourse 35 milliards de dollars pour racheter Xilinx

En 2020, AMD s’est emparé de son concurrent Xilinx, une entreprise spécialisée dans les semi-conducteurs, pour 35 milliards de dollars. Cette dernière est connue pour produire des puces FPGA (Field Programmable Gate Array), principalement utilisées dans les domaines des télécommunications, de l’automobile ainsi que de l’aérospatiale. Avec cette acquisition, AMD vise à devenir « le leader du secteur de l’informatique haute performance », a indiqué Lisa Su, présidente et CEO de la firme.

2) Avago s’empare de Broadcom pour 37 milliards de dollars

Avago a déboursé 37 milliards de dollars pour mettre la main sur Broadcom. Les deux sociétés sont connues, comme d’autres dans ce classement, pour leurs savoir-faire dans l’industrie des semi-conducteurs. La transaction, finalisée en 2016, est la plus importante jamais réalisée dans le domaine.

1) Dell met la main sur EMC pour 67 milliards de dollars

À ce jour, la plus grande acquisition dans le monde de la Tech est celle d’EMC par Dell en 2015. Ce rachat, qui a atteint le montant record de 67 milliards de dollars, avait pour objectif de renforcer les ressources de la multinationale dans le stockage et la gestion des données pour les sociétés. « Nous allons être le fournisseur des infrastructures de la prochaine révolution industrielle », affirmait Michael Dell, le PDG de l’entreprise éponyme.