OnlyFans, a annoncé revenir sur sa précédente décision d'interdire les contenus sexuellement explicites sur sa plateforme après avoir été confronté à un immense retour de bâton de la part de ses utilisateurs et de ses créateurs.

OnlyFans plateforme permettant aux créateurs et créatrices de contenus érotiques et pornographiques de vendre des photos et vidéos aux internautes, a annoncé revenir sur sa décision d’interdire les contenus sexuellement explicites. La firme avait annoncé l’interdiction le 18 août dernier pour une mise en vigueur le 1er octobre suite à de nombreux refus d’acteurs du secteur bancaire de la soutenir alors que celle-ci cherchait à lever près d’un milliard de dollars. Une application promise sans contenu pornographique avait même été mise en place afin d’assurer une transition du service vers une plateforme de partage de contenu de créateurs à majorité éducatifs.

Dans une récente interview accordée au Financial Times, le fondateur de l’entreprise, Tim Stokely, avait directement accusé le secteur bancaire d’être responsable de ce changement de politique, citant notamment des établissements ayant fermé des comptes appartenant à OnlyFans en raison de la nature du site. « JPMorgan Chase, en particulier, ferme brutalement les comptes de travailleurs et travailleuses du sexe, ou de toute entreprise qui les soutient », a affirmé M. Stokely.

Le secteur bancaire américain est en effet très frileux en ce qui concerne le financement de l’industrie du porno et la pression de nombreux politiques conservateurs sur les partenaires financiers prêts à travailler avec OnlyFans ont poussé la société à bannir les contenus sexuellement explicites de sa plateforme. Toutefois la décision a suscité un véritable tollé auprès des créateurs qui comptaient sur la plateforme pour générer des revenus. En réponse au changement de politique prévu, certains créateurs avaient supprimé leurs comptes OnlyFans pour se tourner vers d'autres services.

Visiblement apeurée par la fuite des utilisateurs ayant fait son succès, la plateforme a fait marche arrière et a annoncé dans un tweet revenir sur sa décision après avoir obtenu des garanties de ses partenaires financiers. « Nous avons obtenu les assurances nécessaires pour soutenir notre communauté de créateurs diversifiée et avons suspendu le changement de politique prévu le 1er octobre. OnlyFans défend l'inclusion et nous continuerons à fournir un foyer à tous les créateurs ».

La société a également ajouté qu'elle enverrait prochainement un e-mail à tous les créateurs de contenu au sujet de ce revirement. Néanmoins le mal est déjà fait et il n’est pas certain que les comptes supprimés décident de revenir sur la plateforme.