Dans une série de tweets, Elon Musk a expliqué que SpaceX avait passé la barre des 100 000 terminaux livrés pour le déploiement de Starlink. Une nouvelle preuve de la success story du réseau Internet par satellite qui, pour l’heure, est une véritable réussite pour l’entreprise.

En effet, cela signifie que SpaceX a délivré près de 10 000 terminaux en trois semaines seulement puisqu’elle revendiquait 90 000 utilisateurs fin juillet. Le milliardaire a en outre déclaré que le réseau était d’ores et déjà disponible dans 14 pays, dont la France, et que les demandes de licence étaient en attente dans de nombreux autres pays. Concrètement, Starlink pourrait très bientôt couvrir le monde entier.

L’objectif de Starlink est d’apporter un Internet haut débit dans les régions les plus reculées du monde. SpaceX a lancé la bêta de son service en 2020 dans les zones isolées des États-Unis et du Canada, et ne cesse de l’étendre depuis. Les personnes souscrivant à Starlink doivent payer un abonnement de 99 dollars par mois mais également se procurer le matériel nécessaire pour capter le Wi-Fi. D’un montant de 499 dollars, le kit comprend une parabole, un support, une alimentation électrique et un routeur.

SpaceX fournit son réseau grâce à une constellation de petits satellites qui compte actuellement près de 1 800 appareils, l’entreprise continuant d’en déployer régulièrement. Si elle arrive à tenir une telle cadence, c’est parce qu’elle utilise ses propres lanceurs réutilisables, les Falcon 9, pour acheminer les satellites en orbite. À terme, la constellation devrait compter près de 30 000 satellites, la firme prévoyant d’utiliser Starship, la nouvelle fusée de l’entreprise à la capacité de charge utile décuplée, pour lancer sa nouvelle génération de satellites Starlink.

Chaque abonné au réseau Starlink doit également payer pour un kit comprenant une antenne parabole et un routeur. Image : Starlink

« SpaceX a trouvé des moyens de tirer parti des capacités avancées de son nouveau véhicule de lancement, Starship, qui a une capacité accrue de livrer plus de masse en orbite rapidement et efficacement et, combiné à la capacité de réutilisation de l'étage supérieur, de lancer plus souvent », a ainsi déclaré la société.

Starlink est d’ores et déjà le meilleur fournisseur d’Internet par satellite aux États-Unis devant HughesNet et Viasat. SpaceX envisage par ailleurs de l’utiliser pour fournir un réseau dans les avions, les navires ou encore les camions.