À l'occasion d'Architecture Day 2021, la conférence annuelle d'Intel sur les semi-conducteurs, l'entreprise américaine a présenté deux nouveaux produits qui doivent permettre à Intel de revenir sur le devant de la scène. On retrouve notamment Alder Lake qui représente la nouvelle génération de processeurs hybrides de la marque, et Ponte Vecchio, une puce d'IA très complexe qui comporte 100 milliards de transistors.

Alder Lake : la nouvelle génération de processeurs d'Intel

Depuis plusieurs mois, Intel cherche à faire peau neuve. L'entreprise américaine voit ses concurrents se détacher et cherche un moyen de ne pas se laisser distancer. Nouveau patron, nouveau design et nouveaux produits au programme. À l'occasion de son événement Architecture Day 2021, Intel a présenté sa nouvelle génération de processeurs : Alder Lake. L'entreprise technologique n'est pas seule sur ce créneau. Elle doit notamment faire face à ARM, en particulier depuis l’abandon des processeurs Intel par Apple, ainsi qu'aux processeurs AMD Ryzen privilégiés par les joueurs.

Ce nouveau processeur Alder Lake, le premier à utiliser une architecture hybride, doit être commercialisé avant la fin de l'année 2021. Au cours de l'événement, Intel a précisé que sur ce SoC Alder Lake, nous retrouverons des cœurs performants et des cœurs de basse consommation. La gamme de processeurs Alder Lake représente une rupture importante par rapport aux premiers processeurs d'Intel. Cette nouvelle génération de processeurs comportera deux ensembles de cœurs, chacun étant basé sur une conception distincte. Voilà pourquoi on parle d'architecture hybride.

Illustration d'Alder Lake.

Une nouvelle génération de processeurs pour Intel. Image : Intel

Les tâches de calcul les plus exigeantes seront effectuées par les cœurs dits performants, ils sont optimisés pour la vitesse. Tandis que les tâches qui réclament moins de puissance seront réalisées par les cœurs à basse consommation. La technologie capable de répartir les missions du processeur est appelée Intel Thread Director. Ce système a été pensé pour aider les ordinateurs à économiser de l'énergie. Le processeur Alder Lake sera également 19% plus rapide que la génération de SoC actuelle. L'entreprise précise que son module effectue les multiplications matricielles 8 fois plus vite que le silicium Intel précédent.

La puce la plus complexe jamais créée

Intel veut aussi venir jouer sur le terrain de Nvidia avec sa puce Ponte Vecchio. L'entreprise décrit cette technologie comme la puce la plus complexe jamais créée à ce jour. Ponte Vecchio comporte 100 milliards de transistors. C'est deux fois plus que la puce A100 de Nvidia. Cette nouvelle puce d'Intel a été pensée pour exécuter des tâches d'intelligence artificielle.

Selon la société, le silicium de Ponte Vecchio a démontré des performances de plus de 45 téraflops, soit environ 45 trillions d'opérations par seconde. Intel a déjà son premier client pour cette puce : l'Argonne National Laboratory qui se servira de cette technologie pour fabriquer son futur superordinateur Aurora.

Sur le marché du grand public, Intel a déclaré que sa nouvelle gamme de cartes graphiques sera connue sous le nom de série Arc. La première puce de la série Arc, baptisée Alchemist, promet une amélioration de 50% de la fréquence et des performances par rapport à la technologie GPU de la génération précédente. Autant de nouveautés qui doivent permettre à la société américaine de revenir sur le devant de la scène, aux côtés des plus grandes entreprises technologiques.