Après avoir dévoilé qu’une version numérisée de son PDG avait tenu une de ses conférences, Nvidia est venu annoncer les résultats de son deuxième trimestre fiscal de l’année 2021. Malgré la pénurie de puces dont le monde de la tech souffre depuis maintenant plus d’un an, le spécialiste américain des cartes graphiques continue d’enregistrer des résultats records, notamment grâce aux joueurs, mais aussi aux professionnels.

Une croissance record pour Nvidia

Face à la crise sanitaire, Nvidia n’a pas flanché. La firme américaine enregistre lors du deuxième trimestre 2021 une augmentation de ses revenus de 68 % par rapport à l’année dernière, contre une augmentation de +84 % lors du 1er trimestre. Le chiffre d’affaires de l’entreprise s’élève ainsi à 6,51 milliards de dollars. Au niveau du bénéfice net, celui-ci a quasiment quadruplé en atteignant les 2,37 milliards de dollars.

On apprend également que le segment des cartes graphiques chez Nvidia a augmenté de 87 % pour atteindre 3,91 milliards de dollars au second trimestre 2021. Il enregistre ainsi une croissance plus rapide que le segment de calcul et de réseau, qui enregistre de son côté une augmentation de 46 % pour des revenus de 2,6 milliards de dollars.

Dans les détails, les revenus de la section jeux vidéo ont augmenté de 84 % au cours du second trimestre et atteignent ainsi les 3,06 milliards de dollars. Nvidia explique notamment que la croissance conséquente dans le secteur des jeux vidéo est due aux ventes de cartes graphiques GeForce, mais aussi aux puces vendues aux fabricants de consoles, que l'on retrouve notamment sur les Nintendo Switch.

Cependant, les puces utilisées pour miner des cryptomonnaies, les CMP, n’ont pas connu un grand succès. Leurs ventes sont inférieures au trimestre précédent avec 266 millions de dollars au 2nd trimestre, contre 400 millions de dollars au 1er trimestre.

Pour le segment visualisation professionnelle de Nvidia, soit les cartes graphiques pour les stations de travail professionnelles haut de gamme, la firme américaine enregistre une croissance de 156 % avec des revenus de 519 millions de dollars. Le milieu de l’automobile reste de son côté un petit secteur de l’entreprise avec 152 millions de dollars de vente pour une hausse de 37 % par rapport au même trimestre de l’année dernière.