Après avoir dévoilé son robot taxi Apollo Moon ou encore lancé ses robots taxis en Chine, Baidu a levé le voile sur plusieurs innovations tournées vers l’IA. À l’occasion de la Baidu World 2021, le géant chinois du numérique vient ainsi d’annoncer sa deuxième génération de puce d’intelligence artificielle, un véhicule autonome du nom de Robocar, mais a aussi renommé son application de taxi sans chauffeur.

Vers l’infini et l’intelligence artificielle pour Baidu

Baidu, basé à Pékin, est aujourd’hui reconnu pour être le plus grand moteur de recherche de Chine. Depuis quelques années, la firme a décidé de diversifier ses activités en se lançant dans des technologies d’intelligence artificielle, de conduite autonome, et encore plus récemment dans les voitures électriques.

Lors de la Baidu World 2021, Robin Li, PDG de Baidu, a ainsi commencé sa conférence annuelle autour de l’intelligence artificielle en présentant une nouvelle puce : la Kunlun 2. Avec cette deuxième génération, le dirigeant dévoile que le semi-conducteur a pour vocation d’aider les appareils à traiter d’énormes quantités de données. La puissance de calcul a été augmentée par rapport à la précédente génération lancée en 2018. Vouée à être utilisée dans le domaine de la conduite autonome d’après Baidu, la Kunlun 2 est déjà entrée dans sa phase de production de masse.

Un nouveau prototype de véhicule autonome s’est ensuite dévoilé : la Robocar. Petit effet de surprise, les portières s’ouvrent comme des ailes, à l’instar de ce que fait Tesla avec certaines de ses voitures électriques. À l’intérieur, nous retrouvons un espace très épuré avec la présence d’un grand écran sur le tableau de bord. La société annonce notamment une conduite autonome avec les mêmes capacités qu'un conducteur humain.

Robin Li, PDG de Baidu, assis dans le prototype d'une Robocar. Image : Baidu

Exploitant une flotte de taxis autonomes dans les villes Guangzhou et Pékin en Chine, Baidu a annoncé avoir renommé son application permettant de réserver un trajet à bord de ces véhicules. Apollo Go devient ainsi Luobo Kuaipao. Ce changement s’explique par le fait qu’Apollo Go était un service d’essai mis en place par la société. Avec Luobo Kuaipao, Baidu annonce ainsi une « expansion à grande échelle de ses services de conduite autonome en mettant l'accent sur les expériences des utilisateurs, le déploiement de la flotte et la commercialisation ».