Samsung utiliserait l'intelligence artificielle (IA) pour la conception de ses prochaines puces électroniques grâce aux nouvelles fonctionnalités offertes par le fabricant de logiciels Synopsys. D’autres sociétés pourraient bénéficier de cette technologie révolutionnaire pour accélérer la conception de semi-conducteurs tels que Nvidia et IBM qui ont déjà annoncé des projets similaires.

D’après le média Wired, Samsung est l'un des premiers fabricants de puces électroniques à utiliser l'intelligence artificielle pour leur conception. Concevoir une puce est devenu une tâche incroyablement complexe et coûteuse. Pour aider les fabricants dans cette tâche, les fondeurs font généralement appel à un outil spécialisé comme Synopsys qui a annoncé de nouvelles fonctionnalités dédiées à l’IA via son module DSO.ai. Samsung est un des premiers clients à l’utiliser pour ses processeurs Exynos conçus pour ses smartphones, tablettes, smartwatches, Chromebooks et appareils photo, en plus des licences qu’elle propose à d’autres entreprises pour l’utilisation de ses puces. Néanmoins la société n’a à date pas confirmé si les puces conçues par l'IA sont déjà entrées en production.

L'approche de l'IA utilisée par Synopsys, ainsi que par Google, Nvidia et IBM, fait appel à une technique d'apprentissage automatique appelée apprentissage par renforcement pour élaborer la conception d'une puce. L'apprentissage par renforcement consiste à entraîner un algorithme à effectuer une tâche par le biais d'une récompense ou d'une punition. Cette technique s'est avérée efficace pour saisir les jugements humains subtils et difficiles à codifier.

L'utilisation de l'IA est toutefois coûteuse, car il faut beaucoup de puissance informatique pour former un puissant algorithme. Mais au fur et à mesure que les coûts de calcul diminuent, nous devrions voir cette technologie, qui offre des gains de temps considérables, se développer. Les fabricants de puces, comme Nvidia et IBM, s'intéressent de très près à la conception de puces par l'IA. D'autres fabricants de logiciels de conception de puces, comme Cadence, développent des outils similaires à ceux de Synopsys. Et les chercheurs de Google qui travaillent sur l’IA ont réussi à développer une IA qui « génère automatiquement des plans de puce qui sont supérieurs ou comparables à ceux produits par les humains dans toutes les mesures clés, y compris la consommation d'énergie, les performances et la surface de la puce. »

D’après M. de Geus, le président et co-PDG de Synopsys, son entreprise a pu obtenir « en quelques semaines les mêmes résultats qu'une équipe d'experts obtiendrait en plusieurs mois ». Il présentera les détails de sa technologie et de son développement à HotChips, une conférence sur la technologie des semi-conducteurs, le 23 août.