À la clôture de la bourse du 12 août 2021, Disney a publié ses résultats du troisième trimestre de son année fiscale. Le géant du divertissement a ainsi légèrement dépassé les attentes de Wall Street. CNBC rapporte un chiffre d’affaires de 17,02 milliards de dollars, pour 923 millions de profits, soit une hausse de 45%. Les prévisions misaient sur un chiffre d’affaires de 16,76 milliards de dollars, soit 260 millions de moins que prévu. À la même période l’année dernière, en pleine pandémie, une perte nette de 4,7 milliards de dollars était enregistrée.

Après un deuxième trimestre au ralenti, Disney+ a également gagné davantage d’abonnés que les prévisions. La plateforme de streaming vidéo compte aujourd’hui 116 millions d’abonnés alors que les analystes lui en attribuaient 113,1 millions. Sur ce trimestre, 12,4 millions d’utilisateurs ont rejoint le service de streaming. Néanmoins, le bénéfice moyen par abonné a baissé en raison d’une offre package, commercialisée moins cher, en Indonésie et en Inde. En comptabilisant l’ensemble de ces chiffres avec ceux de ESPN+ et Hulu, le groupe compte 174 millions d’abonnées.

La pandémie continue d'affecter une partie des activités de Disney

Si les confinements ont profité au streaming, ce n’est pas le cas de toutes les activités du groupe, comme celles des parcs d’attractions qui ont rouvert ce trimestre. Leur chiffre d’affaires a augmenté de 308% pour atteindre 4,3 milliards de dollars, mais cela n’a pas suffi pour arriver à la rentabilité. Les parcs Disney situés aux États-Unis ont bien enregistré un bénéfice, 2 millions de dollars, mais pour les autres la perte est de 210 millions de dollars. À la même période en 2020, cette branche enregistrait une perte de 1,87 milliard.

Avec la fermeture des salles de spectacles, la branche cinéma n’a pas connu ses meilleures périodes. Sa reprise doit profiter au streaming, notamment avec la « perspective de pouvoir ajouter un film Marvel au service après l'avoir sorti en salle pendant 45 jours », explique le PDG de Dinsey, Bob Chapek. L’homme d’affaires ambitionne d’atteindre entre 260 et 230 millions d’abonnés à Disney+ d’ici 2024.

Le 12 août, à la clôture des marchés, l'action de Disney était en hausse de 5%.