Depuis quelques mois, la conscience collective autour de la gestion des données personnelles et du ciblage publicitaire s’élève. Face à des initiatives comme l’App Tracking Transparency ou encore l’alternative de Google aux cookies tiers, Facebook s’est souvent opposé à ces changements. Pour cause, son système économique est basé sur la collecte de données à des fins publicitaires. Néanmoins, le groupe vient finalement de laisser tomber ce combat en annonçant l’arrivée d’un nouveau processus de ciblage publicitaire qui prend davantage en compte la confidentialité.

De nouvelles pratiques de ciblage pour Facebook

Dans un communiqué publié le mercredi 11 août 2021, Facebook déclare : « Avec Apple et Google qui continuent d'apporter des changements via leurs navigateurs et leurs systèmes d'exploitation, et avec l'évolution du paysage réglementaire de la vie privée, il est important de reconnaître que la publicité numérique doit évoluer pour devenir moins dépendante des données personnelles ».

De ce fait, le groupe n’a pas d’autres choix que d’effectuer quelques changements dans sa stratégie afin de s’aligner avec les nouvelles tendances. « C'est pourquoi nous avons investi dans un effort pluriannuel pour construire un portefeuille de technologies de renforcement de la confidentialité et collaborer avec l'industrie notamment sur ces normes qui soutiendront cette nouvelle ère », indique le billet de blog de Facebook.

Face aux différentes limitations autour de la collecte de données personnelles, Facebook annonce ainsi une série de nouvelles options de ciblage publicitaire. Le groupe de Mark Zuckerberg précise avoir développé un ensemble de technologies d'amélioration de la confidentialité (PET) pour les publicités. Avec ces nouveaux outils, l’objectif est de minimiser la quantité de données collectées et traitées par la plateforme afin d'aider à protéger les informations personnelles des utilisateurs. Le tout en facilitant la compréhension des performances des campagnes publicitaires par les annonceurs.

Dans les détails, Facebook explique que les PET utiliseront des « techniques avancées issues des domaines de la cryptographie et des statistiques » pour réduire au minimum les données traitées tout en offrant les fonctionnalités marketing essentielles pour les annonceurs. « L'année dernière, nous avons commencé à tester notre solution Private Lift Measurement avec des partenaires sélectionnés, qui utilise une technologie de renforcement de la confidentialité appelée calcul multipartite sécurisé. Cela aide les annonceurs à comprendre les performances de leurs campagnes, tout en ajoutant des couches supplémentaires de confidentialité pour limiter les informations qui peuvent être apprises par l'annonceur ou Facebook », précise le réseau social.

Avec ce système, Facebook explique notamment que les données sont cryptées de bout en bout, un gage de sécurité garantissant « qu'aucune des parties ne peut voir les données de l'autre » pendant leur transit, stockage ou utilisation. Pour terminer, le groupe annonce développer un système d’« apprentissage sur l’appareil » visant à faciliter l’analyse des performances publicitaires sans partager de données personnelles.