Alors que Starlink commence à proposer des performances très concurrentielles et que Netflix annonce un documentaire sur le premier vol touristique de SpaceX, la société spatiale d’Elon Musk vient d’acquérir la start-up de connectivité par satellite Swarm Technologies.

Que va apporter Swarm à SpaceX ?

Avant toute chose, il est important de savoir l’expertise de Swarm Technologies. La start-up dispose aujourd’hui d’une constellation de 120 satellites miniatures faisant la taille d’un sandwich, mais aussi d’un réseau de stations au sol.

En faisant l’acquisition de cette société, SpaceX récupérerait le contrôle des licences terrestres et spatiales de Swarm, mais aussi toutes celles en attentes déposées devant la Federal Communications Commission (FCC). En cas d’approbation de l’acquisition, la start-up deviendrait une « filiale directe à part entière » de SpaceX.

Les satellites réalisés par la société Swarm Technologies.

Image : Swarm Technologies

À travers le rachat de cette start-up, l’entreprise d’Elon Musk dévie de sa stratégie initiale consistant à développer en interne ses propres technologies. D’après le dossier de la FCC, un accord aurait été conclu entre les deux sociétés le 16 juillet 2021. Aucun détail financier ou des conditions liées à la transaction n’ont été spécifiés.

Swarm et SpaceX expliquent notamment dans ce dossier que « les services de Swarm bénéficieront de la meilleure capitalisation et de l'accès aux ressources dont dispose SpaceX, ainsi que des synergies associées à l'acquisition par un fournisseur de services de conception, de fabrication et de lancement de satellites ». De son côté, SpaceX continue en soulignant que cet accord lui permettra aussi de bénéficier « de l'accès à la propriété intellectuelle et à l'expertise développée par l'équipe de Swarm, ainsi que de l'ajout de cette équipe ingénieuse et efficace à SpaceX ».

Outre cette acquisition, SpaceX vient d’annoncer un partenariat avec une start-up canadienne spécialisée dans la recherche et le développement de technologie, Geometric Energy Corporation (GEC). L’objectif est ici de confectionner CubeSat, un satellite permettant de diffuser de la publicité en orbite autour de la Terre.