Huawei a révélé son bilan financier pour le deuxième trimestre de 2021, et il est peu reluisant. Le géant chinois signe en effet la pire baisse de son histoire en conséquence des sanctions américaines à son encontre.

Avec une chute de ses revenus de 38% pour atteindre les 26 milliards de dollars, Huawei enchaîne un troisième trimestre dans le négatif après des pertes de 16,5% lors de l’exercice précédent, et de 11,2% lors des trois derniers mois de 2020. Ces chiffres décourageants sont principalement causés par les sanctions américaines contre le géant chinois, qui ont débuté en 2019 sous l’impulsion de l’administration Trump.

Accusée d’espionnage pour le compte des autorités chinoises, l’entreprise ne peut plus intégrer les applications Google à ses smartphones, de quoi grandement freiner les utilisateurs en dehors de Chine. En outre, Huawei ne peut plus se fournir en puces électroniques pour téléphones auprès de firmes américaines, ce qui a largement réduit sa production.

Les conséquences sont terribles : alors qu’il était devenu le leader mondial de ventes de smartphones, le constructeur subit un immense déclin dans ce secteur, notamment car il a également dû se séparer de sa branche Honor, qui développait des appareils de milieu de gamme. Les ventes de Huawei en Chine sont aussi en chute libre puisque l’entreprise ne figure pas dans le top 5 des meilleurs vendeurs de smartphones pour la première fois en sept ans.

Même son de cloche concernant les équipements 5G, pourtant grand argument de Huawei qui a énormément investi dans le secteur mais qui a dû se frotter, une fois de plus, à l’hostilité des Américains. Les États-Unis ont ainsi fait pression sur leurs alliés pour qu’ils choisissent d’autres entreprises pour le lancement de la nouvelle génération de réseau mobile. Une petite lueur d’espoir tout de même dans ce domaine, puisque Huawei pourrait avoir sa carte à jouer en Empire du Milieu, où le déploiement de la 5G s’accélère.

Une chose est sûre : l’avenir s’assombrit un peu plus pour le géant chinois qui va devoir se réinventer pour éviter le pire. Eric Xu, un vice-président de Huawei, a été très clair à ce sujet : « Nous avons fixé nos objectifs stratégiques pour les cinq prochaines années. Notre objectif est de survivre et de le faire durablement », a-t-il déclaré.