Comme le rapporte le média CNBC, Google va incorporer son propre processeur dans ses prochains smartphones de la gamme Pixel. De quoi offrir plus de possibilités techniques à l’appareil selon Rick Osterloh, dirigeant du hardware chez la firme de Mountain View.

Des fonctionnalités plus performantes

Google va donc cesser sa collaboration avec Qualcomm pour les processeurs de ses smartphones. L’entreprise assure néanmoins qu’elle continuera à travailler avec le constructeur de puces électroniques dans le cadre du développement de produits basés sur la plateforme Snapdragon.

Le processeur sera baptisé Google Tensor, en hommage au Google’s Tensor Processing Unit utilisé par la société pour le cloud computing, et sera incorporé aux Pixel 6 et Pixel 6 Pro. « Le problème avec Pixel est que nous continuons à rencontrer des limites avec les solutions technologiques existantes, et il est juste vraiment difficile d'obtenir nos technologies les plus avancées de nos équipes de recherche sur le téléphone. Cela va vraiment transformer ce que nous pouvons faire sur le téléphone avec l'apprentissage automatique et l'IA », explique Rick Osterloh.

Le processeur va en effet permettre à l’appareil de traiter davantage d’informations au lieu de devoir passer par le cloud. Cela va grandement améliorer la photographie et la prise de vidéo sur le Pixel, mais également
engendrer une synthèse vocale plus rapide lors d’une dictée ainsi qu’une traduction hors ligne pour les sous-titres de vidéos.

Google vise plus haut dans le secteur du smartphone

Ce changement de cap entrepris par Google est similaire à celui d’Apple, qui a décidé de créer ses propres processeurs pour MacBook plutôt que d’exploiter ceux d’Intel. À l’instar de la marque à la pomme, Google va utiliser une architecture ARM pour le Google Tensor.

Les smartphones Pixel qui en seront dotés devraient être commercialisés au mois d’octobre prochain, et semblent marquer un tournant pour la firme qui va entrer sur le marché des appareils haut de gamme et, pourquoi pas, venir se frotter aux mastodontes du secteur que sont Apple et Samsung. Pour cela, elle devra toutefois faire une promotion plus agressive de son flagship car jusqu’alors, les téléphones Google n’ont pas bénéficié d’un engouement aussi fort que ceux de ses concurrents.

Prochainement, Google prévoit d’en dévoiler davantage sur ses futurs mobiles.