L'application d'apprentissage des langues Duolingo a fortement séduit pour son premier jour de cotation en bourse. Avec des actions qui ont bondi de près de 40% portant sa valorisation à 4,7 milliards de dollars, la société va pouvoir se développer dans de nouveaux secteurs et améliorer sa rentabilité.

Une entrée en bourse en fanfare

Duolingo, qui propose d'apprendre des langues étrangères en ligne de façon ludique, s'est lancé en bourse mercredi dernier, profitant de l'appétit des investisseurs pour les entreprises de l’edtech après que les restrictions liées à la pandémie ont poussé de nombreux internautes à se former en ligne. L’action a ainsi ouvert au Nasdaq à 141,4 $, dépassant le prix d'offre publique initial (IPO) de 102 $ par action, avant de redescendre à 139,01 $ en fin d’après-midi. Une opération qui s’est muée en véritable succès pour l’entreprise puisqu’elle lui a permis de récupérer 377 millions de dollars d’argent frais grâce à l’émission de 3,7 millions de titres portant sa valorisation à près de 5 milliards de dollars. Pour son co-fondateur et PDG Luis von Ahn, qui s’est entretenu avec l’AFP, cet intérêt des investisseurs n’a rien d’étonnant : « notre modèle économique est très solide. Notre chiffre d'affaires a plus que doublé chaque année au cours des quatre dernières années ».

De nouvelles ambitions pour Duolingo

Duolingo change désormais de dimension avec cette entrée en bourse. « Être une entreprise publique nous permettra d'opérer à un niveau supérieur et de passer des ligues mineures aux ligues majeures » a déclaré Luis von Ahn. Profitant d’une solide base de 40 millions d’utilisateurs actifs sur sa plateforme, la société va désormais pouvoir se concentrer sur l’amélioration de sa rentabilité. L’application qui est gratuite et propose des abonnements pour débloquer des options supplémentaires souhaite en effet développer son produit afin de convertir plus d’utilisateurs à son offre payante alors qu’actuellement seuls 3% de ses utilisateurs utilisent l’offre premium.

Duolingo compte également accélérer son développement en Asie où elle enregistre sa croissance la plus rapide alors que son premier marché reste pour le moment les Etats-Unis qui abritent 20% de ses utilisateurs et génèrent 45% de ses revenus. En parallèle, la société souhaite étendre sa gamme de produits à de nouveaux univers tels que les mathématiques et la lecture et proposer plus de jeux pour rendre l’apprentissage des langues plus amusant. Enfin, l'entreprise qui a créé récemment le Duolingo English Test, une option de certification pour l’anglais acceptée par plus de 2000 universités et institutions dans le monde, veut proposer ce service à de nouvelles langues afin de faire de Duolingo une norme de compétence mondiale.

Maintenant que l’entreprise est en bourse, ses résultats seront scrutés de près. Duolingo, qui affichait au premier trimestre 2021 une perte nette de 13 millions de dollars pour 55 millions d’euros de chiffre d’affaires, va maintenant devoir prouver à ses actionnaires que leur investissement n’est pas vain.