Dans un communiqué publié le dimanche 1er août, le gouvernement du Canada a annoncé avoir infligé d’importantes amendes à deux voyageurs en provenance des États-Unis « pour avoir fourni de fausses informations concernant les justificatifs de vaccination COVID-19 et les tests avant le départ ».

En effet, le Canada a passé des mesures strictes, à l’instar de nombreux autres pays, pour lutter contre la propagation du coronavirus et de ses nombreux variants, et plus particulièrement le Delta :

« Les voyageurs entièrement vaccinés qui souhaitent bénéficier de l'assouplissement des exigences en matière de quarantaine et de tests doivent satisfaire à tous les critères, y compris la soumission électronique de leur preuve de vaccination dans ArriveCAN (Ndlr : une application mobile) avant leur arrivée au point d'entrée.

Tous les voyageurs arrivant au Canada sont tenus par la loi canadienne de répondre sincèrement à toutes les questions. Le fait de fournir de faux renseignements et/ou documents à un fonctionnaire du gouvernement du Canada à l'entrée du pays, de faire de fausses déclarations ou de présenter des documents frauduleux, tels que des attestations de vaccination, constitue une infraction grave et peut entraîner des amendes et/ou des accusations criminelles ».

En outre, les personnes n’étant pas entièrement vaccinées « doivent séjourner dans un hôtel approuvé par le gouvernement pendant trois jours, rester en quarantaine pendant 14 jours et effectuer des tests de dépistage du covid-19 avant le départ de leur vol, après l'arrivée de leur vol et huit jours plus tard », assure le média Gizmodo.

Les deux personnes réprimandées par les autorités ont chacune écopé de quatre amendes. En plus d’avoir présenté des fausses preuves de vaccination et de test avant leur départ, elles sont également accusées de « non-respect de l'obligation de séjourner dans un logement autorisé par le gouvernement et des exigences de contrôle à l'arrivée ». Au total, chacun des voyageurs doit désormais payer 19 720 dollars. Si la somme paraît conséquente, la loi canadienne prévoit des sanctions encore plus lourdes pour les personnes ne respectant pas les mesures sanitaires.

« La violation de toute instruction de quarantaine ou d'isolement fournie aux voyageurs par un agent de contrôle ou un agent de quarantaine lors de leur entrée au Canada constitue également une infraction à la Loi sur la quarantaine et peut entraîner une amende de 5 000 dollars pour chaque jour de non-conformité ou pour chaque infraction commise, ou des peines plus graves, notamment six mois de prison et/ou 750 000 dollars d'amende », explique le communiqué.

De quoi freiner de potentiels autres fraudeurs ?