Depuis le début de la crise sanitaire, en mars 2020, la téléconsultation est en hausse constante en France et dans le monde entier. Plus globalement, c’est le domaine de la HealthTech qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce secteur englobe plusieurs métiers : celui de la téléexpertise, de la téléassistance médicale, ou encore de la régulation médicale. La téléconsultation est certainement le domaine qui connaît la croissance la plus forte.

L’écosystème HealthTech est en plein boom

Cette pratique qui consiste à effectuer un rendez-vous médical à distance séduit pour plusieurs raisons. Évidemment le respect des distanciations sociales en est une, mais certains experts estiment également que cette nouvelle manière de consommer la médecine pourrait répondre à l’enjeu du vieillissement de la population pour soigner des maladies chroniques.

La téléconsultation a de nombreux avantages pour les patients. Grâce aux nouvelles technologies et aux consultations à distance, vous pouvez obtenir une ordonnance numérique en quelques minutes. C’est une solution qui permet également de parer aux problèmes de mobilité et qui fait logiquement évoluer les usages. En France, plusieurs startups ont su se saisir de cette nouvelle tendance depuis le début de la crise du Covid-19.

Les startups qui se démarquent

Livi, une jeune pousse implantée à Stockholm, est une plateforme de téléconsultation qui veut devenir leader du marché en France et dans le monde. Créée en 2015 par Johannes Schildt, Josefin Landgård, Fredrik Jung Abbou et Joachim Hedenius, la plateforme compte déjà trois millions de patients à travers le monde. Si ce secteur se développe autant en Europe et particulièrement en France, c’est notamment parce que la législation française a assoupli les conditions d'accès à la téléconsultation pendant la première vague pandémique.

Comme le rappelle la BPI France, il y a quelques mois, le président de la République a même fixé un objectif ambitieux : “faire de la France une nation leader en matière d’industrie et d’innovation en santé”. En Europe, 117 entreprises de la HealthTech (dont 68 françaises) sont cotées sur les marchés d’Euronext. La capitalisation boursière des startups françaises dans ce domaine frôle désormais les 13 milliards d’euros.