Le 22 juillet, c’était au tour de Twitter de dévoiler ses résultats trimestriels pour la seconde fois de l’année. L’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires meilleur qu’attendu par les analystes. En cause, les divers changements opérés pour monétiser sa plateforme, ainsi que le perfectionnement de son ciblage publicitaire.

Des revenus boostés par la publicité

Twitter a impressionné Wall Street en dévoilant une hausse de son chiffre d’affaires de 74% sur la même période d’une année à l’autre. Cette fois-ci, il atteint 1,19 milliard de dollars, un peu plus que les 1,07 milliard attendus par les analystes.

Comme au trimestre dernier, l’activité publicitaire a été très bénéfique au chiffre d’affaires de Twitter. En effet, cette source de revenus a augmenté de 87% en un an, atteignant 1,05 milliard de dollars. Le réseau social a expliqué que l’amélioration des outils de ciblage publicitaire, notamment pour les PME, avait joué un rôle majeur dans cette progression.

“Nous avons obtenu des performances supérieures aux attentes pour tous les principaux produits et dans toutes les zones géographiques, tout en augmentant notre audience”, a déclaré Ned Segal, directeur financier de Twitter.

Une plus forte monétisation sur Twitter

Donnée importante pour Twitter, le nombre d’utilisateurs quotidiens actifs monétisables, c’est-à-dire ceux exposés à la publicité sur la plateforme, augmente. Ils sont désormais 206 millions, bien que les analystes en avaient prédit 200 000 de plus pour ce trimestre. Or, ils sont désormais 37 millions aux États-Unis, soit un million de moins qu’au premier trimestre. “Sur le long terme, nous restons confiants dans notre capacité à accélérer la croissance de nos utilisateurs, tant aux États-Unis que sur les marchés internationaux”, indique néanmoins Twitter.

Depuis plusieurs mois, la firme tente de diversifier ses sources de revenus pour ne plus dépendre de la publicité. Pour cela, elle expérimente différentes fonctionnalités. Il y a quelques semaines, le réseau social a dévoilé Twitter Blue, un forfait premium offrant des options inédites. Cet abonnement est d’ores et déjà disponible au Canada et en Australie, et devrait l’être dans les prochains mois dans les autres pays.

Twitter Blue offre plusieurs avantages, dont un mode lecteur pour lire plus facilement les threads. Image : Twitter

De plus, l’entreprise a commencé à déployer aux États-Unis les Super Follow, un nouvel outil de monétisation pour les créateurs et les Ticketed Spaces, pour rémunérer les hôtes de salon audio. Ces nouvelles fonctionnalités sont une nouvelle source de revenus pour Twitter. Lorsque les recettes totales d’un créateur issues de ces options ne dépasseront pas les 50 000 dollars, le réseau social ne prélèvera qu’une commission de 3%. Au-delà de ce montant, il touchera 20%.

Les efforts de Twitter pour devenir une véritable plateforme sociale vont demander beaucoup de réorganisation. Pour cela, la plateforme compte augmenter de 30% ses dépenses en ressources humaines et autres coûts, et non plus de 25% comme prévu initialement. Tous ces investissements lui permettront peut-être d’atteindre ses nouveaux objectifs, dont atteindre un chiffre d’affaires compris entre 1,22 milliard et 1,3 milliard de dollars au prochain trimestre.