Le 20 juillet, Instagram a annoncé le déploiement d’un nouvel outil pour contrôler les contenus sensibles apparaissant dans Explorer. Baptisé “Sensitive Content Control”, il permet à un utilisateur de choisir le type de publication qu’il souhaite voir apparaître dans l’onglet ou non.

Instagram veut aider les utilisateurs à mieux gérer les contenus sensibles

Ce nouvel outil vise à offrir plus de contrôle aux utilisateurs quant aux contenus qu’ils veulent voir apparaître dans Explorer, particulièrement car certains sujets peuvent les gêner ou heurter leur sensibilité.

jaune de contrôle des contenus sensibles sur Instagram

Le nouvel outil fonctionnera comme une jauge, que l’utilisateur pourra contrôler. Crédit : Instagram

"Vous pouvez considérer le contenu sensible comme des publications qui n'enfreignent pas nécessairement nos règles, mais pourraient potentiellement déranger certaines personnes – telles que des publications qui peuvent être sexuellement suggestives ou violentes", a expliqué Instagram.

L’entreprise doit garantir un système au point pour ne pas pénaliser des utilisateurs lambda ou des créateurs inutilement. Par ailleurs, elle doit s’assurer qu’il est juste, car la plateforme a été pointée du doigt de nombreuses fois pour sa surveillance excessive du contenu dit sexuel.

Comment limiter les contenus sensibles qui apparaissent dans Explorer ?

  1. Allez sur votre profil Instagram en cliquant sur votre photo en bas à droite dans le menu ;
  2. Sélectionnez l’icône faite de trois barres horizontales en haut à droite de votre écran ;
  3. Appuyez sur “Paramètres”, puis sur “Compte” ;
  4. Cliquez sur “Paramètres des contenus sensibles”.

Trois niveaux de sécurité vous seront alors proposés. “Autoriser”, accessible seulement aux personnes majeures, “Limiter”, qui est le réglage choisi par défaut, ou “Limiter encore plus”, qui restreint radicalement la quantité de publications sensibles dans Explorer. Pour le moment, la nuance entre chaque niveau reste assez vague.

Cet outil fait son arrivée alors que de nombreuses plateformes sociales tentent de réguler les contenus sensibles publiés sur leurs plateformes. Il y a quelques semaines, Pinterest et Instagram ont interdit les publicités promouvant la perte de poids ainsi que des compléments minceurs aux mineurs, après qu’une hausse des troubles alimentaires ait été observée au cours de la pandémie.