Duolingo, l’entreprise de Pittsburgh spécialisée dans l’apprentissage des langues, a officiellement déposé lundi dernier une demande d’introduction en Bourse aux Etats-Unis. Boostée par la pandémie qui lui a permis de connaître un bond de son nombre d'utilisateurs, l'entreprise est désormais valorisée à plus de 4 milliards de dollars.

L’entreprise de 400 personnes fondée par Luis von Ahn, l'inventeur de CAPTCHA et reCAPTCHA, et Severin Hacker (qui se sont rencontrés à l'Université où le premier était professeur et le second étudiant en thèse) vient officiellement de déposer une demande d'introduction en Bourse. Le groupe souhaite proposer des actions sur le Nasdaq à un prix compris entre 85 et 95 dollars l'unité. Au plus haut et en comptant l'ensemble des actions déjà émises ou à émettre de Duolingo (46 millions), cela donnerait à l'entreprise une valorisation de 4,38 milliards de dollars contre 2,4 milliards d’euros en novembre dernier. En outre, cela lui permettrait de lever 485 millions de dollars d'argent frais.

Grâce à la pandémie de nombreux utilisateurs se sont en effet tournés vers l’apprentissage des langues. Plus de trente millions de personnes ont ainsi commencé à apprendre une langue sur la plateforme durant cette période. L’application Duolingo qui utilise la gamification pour pousser l’utilisateur à revenir régulièrement et progresser a été téléchargée plus de 500 millions de fois. C’est même la plus rentable des applications dédiées à l’edtech à la fois sur Google Play et sur l’App Store d’Apple. L’entreprise compte désormais près de 40 millions d'utilisateurs actifs par mois (+34% vs 2019) répartis dans 194 pays et apprenant 40 langues des plus courantes comme l’anglais ou l’espagnol à certaines plus menacées comme l'Hawaïen, le Navajo ou le Gaélique écossais. Son chiffre d’affaires a quant à lui bondi de 129% en un an atteignant 161,7 millions de dollars. D'après les dernières déclarations de la société au 1er trimestre 2021 leurs revenus proviennent à 72% des abonnements (fin mars, environ 5% des utilisateurs actifs mensuels versaient un abonnement), et 17% de la publicité.

Tous les feux ne sont en revanche pas complètement au vert puisque l’entreprise accumule 15,8 millions de dollars de pertes nettes. Néanmoins cela ne devrait pas poser de problème pour son entrée en bourse. Sa marge nette s'étant améliorée en 2020, et son chiffre d'affaires ayant plus que doublé, l’entreprise devrait revenir dans le vert rapidement. Par ailleurs l’entreprise travaille actuellement à la mise en place d’un « score de compétence Duolingo » dans ses langues proposées, dans l'espoir de créer un « indicateur largement accepté du niveau de compétence linguistique et de faire de Duolingo une norme de compétence mondiale » et faire de Duolingo un incontournable.